Tout savoir sur l'huile RSO

Tout savoir sur l'huile RSO

L'huile « RSO » pour « Rick Simpson Oil » est bien connue des défenseurs du cannabis thérapeutique. En effet, cette huile renvoie à l’histoire personnelle de Rick Simpson qui, atteint d’un cancer de la peau, a décidé de se tourner vers le cannabis et de se soigner tout seul. Depuis, cette histoire a fait le tour du monde et continue d'alimenter les débats sur l'utilisation du cannabis dans le monde médical. Une histoire passionnante, et toujours d’actualité que nous vous proposons de découvrir en détail, dans la suite de cet article.

Rick Simpson, le cannabis comme thérapie

Né en 1949 au Canada, Rick Simpson est un homme qui se qualifie lui-même d'ordinaire. Il entre en contact avec de l'amiante dès la fin des années 90 dans le cadre de son travail. Il subit des lésions crâniennes, au point un jour, de tomber d'une échelle et de se réveiller quelques heures plus tard. Admis à l'hôpital, il évoque alors un intense bourdonnement dans les oreilles. Au fil du temps, sa situation se détériore, des douleurs chroniques apparaissent et Rick éprouve du mal à bien dormir.

Il découvre les propriétés thérapeutiques du cannabis en tombant sur une émission de télévision. Souhaitant s'y essayer, il se rapproche d'un ami. Il avoue être surpris des effets du cannabis sur ses douleurs. Il tente alors de s'en faire prescrire mais se heurte au refus de ses médecins. Les symptômes de sa maladie sont toujours présents et empirent. Sans solution, il songe à mettre fin à ses jours avant de choisir de se soigner de lui-même, à l'aide du cannabis, clandestinement. Cultivant ses pieds de cannabis, jusqu’à floraison, il utilise les fleurs pour en extraire une huile qu'il consomme à petites doses. Il constate une amélioration rapide de son état général. Ses douleurs sont moins aiguës, il retrouve le sommeil et sa pression sanguine retrouve des niveaux corrects.

Rick Simpson

En 2003, il découvre être en fait atteint d'un cancer de la peau. Il subit une opération du visage, on lui enlève quelques tumeurs même si elles reviennent rapidement. Là encore, il décide de se tourner vers le cannabis qui lui a fait grand bien auparavant. Cette fois ci, il se décide à appliquer l’huile qu’on appellera RSO par la suite, sur de petites bandelettes qu'il dépose sur les plaies ainsi que sur les tumeurs visibles sur son corps. Selon la légende, les tumeurs disparaissent en quatre jours seulement, mais on peut imaginer que le processus dura bien plus longtemps en fait.

L'huile RSO, symbole du cannabis thérapeutique

Qu'est-ce que l'huile RSO ? 

L'huile de cannabis RSO n'a pas été inventée par Rick Simpson. En effet, dès 1830, le médecin irlandais William Brook O'Shaugnessy prépare des teintures similaires. Pour autant, les moyens techniques pour l’extraction à l'époque n'avaient rien à voir avec ceux d'il y a une vingtaine d'années. L'histoire de Rick Simpson fait vite le tour du monde, lui-même est volontaire et veut partager son expérience au plus grand nombre, à grand renfort de conférences. C'est tout naturellement que cette huile de cannabis prend son nom. Mais, qu'est-ce que l’huile RSO exactement ?

Réaliser une huile RSO n'est pas si compliqué, requiert un peu de patience et de matériel et peut quand même s’avérer dangereux, ne jouez pas aux apprentis sans aucune connaissance préalable ! Il faut disposer de têtes de cannabis, issues de plantes femelles qu'il faut émietter avant de les mélanger dans un saladier à de l'alcool fort. Rick Simpson préconise de la naphta pure (éther de pétrole) ou un alcool 100% pur bien que ce type de solution soit difficile à trouver. En mélangeant l'alcool aux têtes de cannabis, la résine et les cannabinoïdes se détachent de la plante.

huile de rick simpson cannabis

Il faut ensuite filtrer le mélange à l'aide d'un torchon ou d'un filtre à café, à plusieurs reprises. Le mélange obtenu est alors disposé dans un pot qui est mis à chauffer dans un autocuiseur pour riz. Il s'agit de la décarboxylation, une partie dangereuse à réaliser chez soi !

L'alcool utilisé est un alcool pur, inflammable. En retombant, les vapeurs peuvent s'embraser. Afin d'éviter le pire, il est recommandé d'ouvrir une fenêtre et de mettre un ventilateur à côté de l'autocuiseur. La température de chauffe ne doit pas dépasser les 120°C, au risque de voir l'ensemble des cannabinoïdes s'évaporer. L'huile RSO n'aurait alors aucun effet. Cette étape est terminée lorsque la substance devient visqueuse, épaisse.

L'huile RSO, une huile interdite en France

L'huile RSO est en fait une teinture de cannabis présentant de fortes concentrations en THC. En France, comme dans de nombreux pays, le THC est classé comme substance stupéfiante et est donc interdite.

Malgré tout, les effets supposés de l'huile RSO alimentent le débat autour de la consommation de cannabis thérapeutique. Aujourd'hui, certains pays (Allemagne, USA, Canada, Uruguay) sont en avance sur la question et le cannabis médical y est autorisé et encadré. En France, le retard est palpable, les discussions ne font que débuter. L'ANSM, l'Agence Nationale de Sureté du Médicament, a mis en place une « expérimentation » qui durera 2 ans et débutera d'ici mars 2021. 3.000 personnes seulement pourront prétendre y avoir accès… Plus d’infos ici

huile cannabis Rick Simpson RSO

L'huile RSO n'est pas une huile de CBD

Les différences sont majeures

L'huile RSO diffère de l'huile CBD. Si les deux solutions sont issues de la plante de cannabis, l'huile RSO présente des concentrations de THC que n'ont pas les huiles de CBD. En Europe, la loi interdit les huiles de cannabidiol de contenir des taux de THC, supérieurs à 0.20%. Dans le cas contraire, le produit serait illégal. Enfin, l’huile RSO est obtenue avec une extraction à l’alcool, ce qui laisse des traces d’alcool dans la solution tandis que les huiles CBD sont en général obtenues à partir d’extractions propres au Co2 sans utilisation de solvant.

Enfin, l'huile RSO, lorsqu’elle est prise par voie sublinguale, entraîne une série d'effets secondaires liés au THC, comme une sensation d'ivresse, bouche sèche, yeux rouges ou des fringales. L'huile de CBD, quant à elle, ne provoque pas de sensation de « high ». Sa prise n'entraîne que de rares effets secondaires (diarrhées, somnolences) amenés à se déclarer en cas de surdosage.

Le CBD, mais pour quoi faire ?

Le CBD agit sur l’homéostasie, sur l’équilibre général, en régulant des fonctions biologiques essentielles comme le sommeil, l'humeur ou encore l'appétit. Il cible le système endocannabinoïde, composé de tout un ensemble de récepteurs, situé dans la zone du système nerveux central. Stimulés, activés ou inhibés, ces récepteurs cannabinoïdes entraînent une série de réactions chimiques dans le corps. La prise de CBD a une influence par exemple sur les niveaux de sérotonine (hormone du bonheur) dans les synapses ou bien inhibe la production de cortisol (l'hormone liée au stress), favorisant ainsi le retour à un état calme et détendu. En savoir plus grâce à cette étude de 2015.

Mais le CBD n'agit pas seulement sur les mécanismes liés à l’anxiété et au stress. La prise de CBD est utile afin de lutter contre certaines formes de d’addictions, alcool, tabac, drogues et paradoxalement au THC. Une étude menée en 2013 sur 24 sujets, démontre que la prise de cannabidiol par inhalation sur une période d'une semaine, entraîne une réduction de la consommation de tabac, de l'ordre de 40%.

Enfin, le CBD permet de réduire les sensations de douleurs et d'inflammations en limitant les effets secondaires néfastes, contrairement à des traitements classiques comme les anti-inflammatoires stéroïdiens ou opiacés. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur CBD, Xanax et Tramadol. Les effets du CBD intéressent de plus en plus de personnes soucieuses de trouver alternative naturelle et des effets secondaires moins lourds que leurs traitements actuels.

CBD

CBD, quel dosage ?

La question du dosage est l'une des questions qui revient le plus souvent et à juste titre. Pertinente, cette question n'a malheureusement pas de réponse toute faite. En effet, il n'existe aucune recommandation universelle concernant la prise de CBD. L'administration de cannabidiol se fait de diverses manières (huile de CBD, fleur CBD, baume, e-liquide CBD) et les dosages varient en fonction de nombreux facteurs. Le profil de l’individu, son poids, sa condition, sa chimie corporelle.

Attention, le CBD en trop grosse quantité n’est pas dangereux mais peut provoquer une série d'effets indésirables (somnolences, diarrhées). Ainsi, il est recommandé d'opter pour une approche progressive, en commençant avec de petites doses et en augmentant peu à peu, en fonction du ressenti. Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur le dosage du CBD et calculez votre dosage personnel théorique en consultant notre article « Quel est le meilleur dosage de CBD ? »

Avant l’huile RSO, essayez l’huile CBD

Rappel : L'huile RSO, malgré la jolie histoire, n'est pas légale à la production en France à cause des forts taux de THC. Si l’huile de RSO est interdite car à base de cannabis, et demande du matériel et de l’expérience, ce n’est pas le cas des huiles CBD. Si vous voulez faire un premier pas vers les cannabinoïdes, le CBD et les huiles de CBD sont là prêtes à l’emploi. Nous ne sélectionnons que des huiles de CBD de grande qualité parmi les plus grands fabricants européens. Le huiles CBD dans notre boutique s'adressent au plus grand nombre, puisqu'elles présentent des concentrations en CBD allant de 5 à 25%. Nous avos également des formules CBD spéciales, sous forme liposomale ou encore sous forme HQ (Hydroxy Quinone).

huile CBD Dutch natural healing

Pour plus d'informations, n'hésitez pas non plus à nous contacter, notamment via le Chat Live, en bas à gauche de votre écran.

Tous les commentaires