Parler de CBD à votre médecin

Parler de CBD à votre médecin

     La stigmatisation des produits issus du cannabis et notamment les produits au Cannabidiol (CBD) tend à disparaître petit à petit. L'intérêt thérapeutique des cannabinoïdes, quand bien même non reconnu en France pour le moment, n’est pas passé inaperçu et nombreux sont les personnes souffrantes qui ont d’ores et déjà adopté l’utilisation quotidienne de produits au CBD en complément santé. Si vous pensez que le CBD peut vous aider d'une manière ou d'une autre, à surmonter un souci de santé, notre conseil aujourd’hui : Parlez en à votre médecin.

Rappelons qu’un médecin n’est pas là pour vous juger ni critiquer votre intérêt sur des « alternatives » aux traitements classiques. De plus, dès Janvier 2020, la phase d’expérimentation du cannabis médical en France devrait amener un bon nombre de médecins à suivre des formations en ligne pour se former à l’utilisation des cannabinoïdes et mieux comprendre le rôle du système endocannabinoïde.

Votre médecin, grâce à la connaissance de vos antécédents médicaux est dans une excellente position pour discuter de l’utilisation éventuelle du CBD. Votre médecin saura anticiper des contre-indications médicamenteuses par exemple et vous donner des conseils avisés selon votre profil.

Avant de parler de CBD à votre médecin, il est malgré tout indispensable de connaître un minimum votre sujet en commençant par le fonctionnement du Cannabidiol dans l’organisme, connaître les effets thérapeutiques supposés qu’on lui prête ainsi que de maîtriser les différences entre les produits CBD disponible sur le marché

Rappel : qu’est-ce-ce que le CBD ?

Pour rappel et pour faire simple, le Cannabidiol est une molécule naturellement présente dans le chanvre (parmi plus de 400) et dans d’autres végétaux d’ailleurs, c’est une molécule non-psychoactive qui ne procure pas d’effets d’ivresse. C’est un phytocannabinoïde qui, lorsqu’il est absorbé, active certains récepteurs (CB1 et CB2) qui se trouvent dans les synapses du système nerveux central, ces récepteurs en “contact” avec le « message » CBD vont à leur tour déclencher un ensemble de messages chimiques dans les synapses ce qui va finalement se traduire par une réaction biologique de l’organisme. Le CBD est, pour l’organisme, un message connu puisque celui-ci sécrète ce qu’on appelle des endocannabinoïdes, des messages de même nature sécrétés par l’organisme lui-même. Pour aller plus dans le détail, nous vous invitons à consulter nos articles détaillés par maladie dans notre CBDthèque.

Huile de cbd

Parlez de Cannabidiol  à votre médecin !

Il est malheureusement encore envisageable qu’aussitôt le mot « cannabis » employé, vous ayez l’impression que votre médecin fronce les sourcils et ne vous prête plus que guère de crédit, alors voici quelques idées pour savoir comment dissiper ses doutes :

Quels pays ont déjà légalisé le cannabis thérapeutique ?

Si l’on regarde le nombre croissant de pays s’ouvrant officiellement à l’usage des cannabinoïdes en médecine ces dix dernières années (Canada, Royaume-Uni, Californie, Israël, Mexique, Afrique du Sud,..), on peut imaginer que ces institutions le font et formalisent l’encadrement et la distribution dans leurs pays car elles y trouvent un intérêt économique ou social, voire les deux.

                                                                          Pays européens ayant légalisé le cannabis médical :

carte legalisation cannabis medical Europe

Sur quelles maladies les études cliniques sur le CBD et le cannabis portent-elles ?

Si l’on considère le nombre croissant d’études cliniques menées à grande échelle sur un spectre extrêmement large de maladies et troubles, c’est bien que l’on accorde assez de crédit au potentiel thérapeutique du cannabis et que l’on pressent certains mécanismes. (ex : Autisme, Épilepsie, Maladie de Crohn, Sclérose en Plaques, douleurs neuropathiques,…)

Des médicaments à base de cannabis existent déjà en France !

Rappelez à votre médecin que plusieurs médicaments sont aujourd’hui autorisés en France alors qu'ils sont à base de composés actifs de Cannabis, en l’occurrence CBD et THC, la plupart du temps recréés en laboratoire sous forme de cannabinoïdes de synthèse. (Ex : Epidiolex, Marinol, Sativex..)

Le CBD, une molécule légale en France et en Europe

Différenciez bien les molécules de cannabis, pour replacer le Cannabidiol dans son contexte légal, à savoir donc que les produits contenant du Cannabidiol sont autorisés en France, seul le THC est une molécule inscrite comme stupéfiant. (ne s’applique pas aux produits contenant moins de 0.20%)

Le CBD et les differents modes d’administration

Le CBD ne se présente pas seulement sous forme d’herbe à « infuser », beaucoup de médecins restent figés, à juste titre, sur le côté négatif de l’inhalation en fumant le CBD. Certes, mais beaucoup d’autres façons de profiter du CBD existent et cela va continuer tant la variété de produits dérivés du CBD est sans limites. Les moyens les plus sûrs et efficaces restent l'inhalation avec vaporisation, la prise sublinguale avec de l’huile de CBD, la voie orale avec des capsules ou bonbons et enfin par voie transdermique avec les patchs, les crèmes. Bref, l’idée d’un cannabis qui se fume seulement est obsolète.

Des formations pour les médecins

Vous pouvez suggérer à votre médecin de se former s’il le souhaite. Nous vous recommandons de lui transmettre ce module en 12 étapes à suivre gratuitement en ligne. Ce module en français a été conçu par des médecins au Canada et couvre tous les aspects généraux qu’un médecin généraliste devrait savoir sur le cannabis médical à ce jour.

CBD: Les notions essentielles

La biodisponibilité

Voilà, vous en savez déjà peut être plus que votre médecin, maintenant, pour savoir vers quel type de produit CBD se diriger si toutefois vous souhaitez tenter l’expérience, il vous faut maîtriser la notion de biodisponibilité. Cela correspond à l’efficacité d’absorption du CBD par l’organisme, et en somme cela va déterminer l’efficacité –tout court- du CBD pour un dosage donné. Toutes les méthodes d’administration ne se valent pas et présentent des avantages et inconvénients ainsi que de gros écarts en terme de biodisponibilité.

CBD modes d'administration

L’effet entourage

Enfin, une dernière notion est essentielle lorsqu'il s’agit de cannabinoïdes, c’est l’effet entourage. Pour faire simple, les composés actifs naturellement contenus dans le cannabis ou le chanvre, et très précisément les cannabinoïdes et terpènes ont plus d’effets lorsqu’ils sont combinés que lorsqu’ils sont utilisés individuellement. Il se crée une sorte d’émulsion lorsqu’ils agissent de concert, c’est ce qu’on appelle l’effet entourage. Notion à mettre en relation avec les produits qui risquent de se généraliser dans la distribution de cannabis médical en France d’ici les prochaines années. Les laboratoires, plutôt que d’utiliser la plante, pour des raisons économiques, vont créer artificiellement quelques cannabinoïdes seulement (CBD et THC) en omettant le principe de l’effet entourage, ceci au détriment du patient et de la nature en quelque sorte.

Quels sont les effets secondaires du CBD ?

Effets indésirables et toxicité du Cannabidiol : Le CBD n’est pas une substance toxique dans la mesure où un surdosage rend son action inerte. Il est impossible de faire une overdose de CBD. Toutefois, certains effets indésirables sont observés : bouche sèche, vertiges, somnolences, nausées, constipation. Il est également déconseillé par précaution aux femmes enceintes et personnes avec des troubles cardiaques.

Enfin, lorsqu’il est pris par voie orale, le CBD en se décomposant naturellement dans le système digestif agit sur une enzyme du cytochrome P450 dans le foie qui peut éventuellement poser des interactions médicamenteuses. Toujours au niveau du foie, une étude préclinique sur des souris démontre la relation entre prise excessive de CBD et altération des fonctions du foie chez ces gentilles petites créatures.

Cannabis médical : première expérimentation en France

Pour rappel, la France va expérimenter le cannabis médical pour une période de deux ans, à partir de Janvier 2020. Profitez de cette aubaine pour essayer de contacter un médecin volontaire qui participe à ce programme d’expérimentation. Attention toutefois, car les cannabinoïdes qui seront testés et prescrits au cours de cette expérimentation seront contenus dans des médicaments brevetés et approuvés par l’ANSM…(cherchez l’erreur)….. qui pour certains sont à base de cannabinoïdes de synthèse, CBD et THC de synthèse, comme par exemple le Marinol. Nous ne pouvons, à choisir, que vous inciter à préférer des produits naturels qui vous apportent en plus beaucoup d’autres molécules essentielles contenus dans la plante et plus d’efficacité grâce à l’effet entourage.

Stetoscope

Pour conclure,

Chaque personne réagit différemment aux cannabinoïdes et au CBD, et comme suggéré dans cet article nous vous recommandons d’en parler avec votre médecin, surtout si vous êtes déjà sous un traitement médicamenteux lourd ou si vous avez des antécédents médicaux complexes. Nous ne pouvons que vous conseiller de suivre l’avis de votre médecin et rappelons ici que le CBD n’est pas une substance reconnue par l’ANSM (Agence de Sûreté du Médicament), cette même agence qui lance l’expérimentation sur le cannabis médical en France, et que le CBD n’a pas vocation à prévenir, traiter ou guérir quelconque maladie ou autres troubles de santé. Le CBD et les produits que nous proposons sont des compléments alimentaires. Si vous souhaitez débuter dès maintenant, vous pouvez lire notre guide pour bien commencer la prise de CBD.

 

Tous les commentaires

  1. Brottes

    On m'a dit que pour l'anxiété il fallait plus,que 0,2 de THC ?

  2. Toucan

    Article intéressant et pertinent.

Laisser un commentaire