UFC et Aurora : le futur de la médecine sportive ?

UFC et Aurora : le futur de la médecine sportive ?

L'UFC (Ultimate Fighting Championship) est en train de poser les bases pour l’avenir en ce qui concerne la médecine sportive. Les athlètes qui évoluent dans cette competition de MMA (Mixed Martial Arts) pourront en effet participer de manière volontaire à un programme de recherche clinique en association avec le géant canadien Aurora Cannabis afin d’évaluer l’impact du CBD dans la gestion de la douleur et de la récupération physique.

Lors d’une conférence de presse tenue le 24 juillet à l’UFC Apex Facility de Las Vegas, il a été annoncé que la firme Aurora Cannabis signait maintenant un accord sur une durée de huit ans avec l’UFC pour mener à bien une batterie de recherches sur les traitements au Cannabidiol (CBD).

En collaboration avec les athlètes de l'UFC, ils développeront des produits sous la marque de sport haute performance : « ROAR ». Aurora pilotera ces études grâce à la «  Performance Institute », un service de l’organisation UFC qui prend en charge gratuitement des traitements et des formations de pointe pour tous les athlètes. 

L'utilisation des produits à base de CBD s'est généralisée depuis son retrait de la liste des substances dopantes en 2018. Les contrats commerciaux entre athlètes et sociétés liées à l’industrie du cannabis sont désormais monnaie courante. Pour ne pas faire la promotion d’un produit stupéfiant et ne pas entacher l’image de marque de l’UFC, son directeur emblématique Dana White doit faire de l’éducation et constamment rappeler que le CBD n’a rien de psychoactif et que l’utilisation de CBD et de THC ne doit pas être confondue.

Dana White a exprimé sa fierté d'avoir établi les normes pour l'avenir de la médecine du sport et de franchir les préjugés associés au cannabis. « C’est un pas de plus dans le long chemin parcouru par l’UFC pour légitimer la perception des arts martiaux mixtes en tant que sport professionnel et même plus aujourd’hui en devenant pionnier dans la médecine sportive. Dans les autres sports par l’exemple, comme la NBA, NFL, tout le monde a peur d’être le premier à inclure le cannabis comme médecine, nous, nous n’avons jamais peur ». «Vous préférez que les athlètes prennent des médicaments contre la douleur, des somnifères? Ce que nous leur proposons est beaucoup plus sain et plus sûr, nous le savons, c’est le futur. » Cette nouvelle pourrait avoir des répercussions sur l’ensemble de la scène sportive américaine.

Les conclusions des études pourront être utilisées pour éduquer les autres commissions sportives  

aurora

Le but ultime de ces recherches est de comprendre les besoins des athlètes en termes de récupération dans un sport extrême comme le MMA et d’apporter des relations scientifiquement prouvées entre récupération sportive et utilisation de CBD.  Les données recueillies seront utilisées pour concevoir des formules et des produits CBD plus performants. Tout le monde aujourd’hui doit pouvoir répondre à des questions simples : Est-ce que le CBD améliore les performances physiques ? Est-ce que le CBD aide dans la gestion des douleurs liées à un effort physique ? Est-ce que le CBD aide à la récupération sportive ? Faute de preuves scientifiques et à cause du statut fédéral du CBD, ces questions et surtout les réponses ne peuvent être diffusées publiquement dans l’ensemble des états aux USA.

C’est donc une bonne nouvelle pour le CBD qui cherche à s’offrir une légitimité dans le monde du sport, et prend une dimension globale grâce à l’UFC, sport de plus en plus populaire chaque année, rappelons que certains athlètes n’avaient pas attendu Dana White et avaient déjà fait la promotion du CBD en e-cigarettes en conférence de presse (Nate Diaz) et rappelons que Mike Tyson (multiple champion de boxe à la retraite) s’est également reconvertit dans l’industrie du cannabis en lançant sa  société « Tyson Ranch ». Espérons que les résultats soient si probants qu’il s’en suive une généralisation dans le monde du sport ! 

Tous les commentaires

Laisser un commentaire