CBD biologique, ce qu’il faut savoir

CBD bio

Consommer « bio » est maintenant devenu un sujet quotidien. S’il y a quelques années, la consommation de produits biologiques ne concernait que quelques produits alimentaires bien ciblés, les fruits et légumes entre autres, l’appellation bio est maintenant partout. De même, si, à l’origine, ce n’était que la préoccupation de catégories sociales plutôt aisées, elle est maintenant partagée par un bien plus grand nombre. En effet, derrière le phénomène bio se cache une cause commune : celle de la santé. Le bio est devenu, au fil des années, synonyme de produits de qualité, apportant un plus pour la santé, en opposition totale et voulue avec la médiocrité nutritive et les méfaits que l’on associe à l’alimentation industrielle en général.

Il est tout à fait naturel de se poser la question : où se situent les produits au Cannabidiol dans tout ça ? Et par extension : quel intérêt de s’intéresser au chanvre ou au CBD si le produit est élaboré avec du chanvre issu d’une culture industrielle ? Est-ce bien règlementé, est-ce un coup marketing que d’afficher bio sur un produit au CBD ? Pour autant, ce n’est pas parce qu’un produit CBD n’a pas une mention ou un label certifié bio qu’il n’est pas biologique ou ne contient pas de chanvre biologique. Pour s’y retrouver, petit tour de la question sur la culture et appellations biologiques autour du CBD et du chanvre.

C’est quoi la culture biologique ?

Les textes de loi

La culture biologique est très encadrée. Deux règlements européens délimitent la production biologique (1) et l’application (2) des règles sur le terrain. Les textes sont régulièrement mis à jour.

A cela s’ajoute un Guide lecture que le ministère de l’agriculture et de l’alimentation a édictée afin de mieux appréhender les deux textes européens. (3)

1: Règlement CE 834/2007

2: Règlement CE 889/2008 

3: Guide de lecture RCE

Les deux textes européens n’abordent pas directement le CBD ou les produits riches en CBD, mais la production de chanvre. Ils offrent également un cadre pour que la transformation du chanvre respecte les procédés biologiques.

agriculture bio

Les grands axes de la culture biologique

L’agriculture biologique interdit l’utilisation de produits chimiques de synthèse et des OGM. Elle restreint également l’emploi d’intrants (engrais et pesticides).

A cela s’ajoute cinq grands principes concernant l’agriculture biologique :

  • Respect des équilibres naturels. Ainsi dans la production végétale, pour améliorer la fertilité et enrichir le sol, on privilégie des apports organiques.
  • La conversion. Une production ne devient pas bio du jour au lendemain. Un temps est donné pour que le sol soit nettoyé et retrouve un équilibre naturel.
  • Les contrôles. Toute production est contrôlée par un organisme accrédité par l’Agence Bio.
  • Etiquetage et logo. C’est pour le consommateur un point essentiel. Le logo garantit que les produits contiennent 100% de bio ou au moins 95% de produits agricoles bio pour les produits transformés.

La culture du CBD bio en France

Production de CBD biologique en France

La production de CBD bio en France est marginale. En effet, malgré une demande importante des agriculteurs pour notamment cultiver de la fleur de CBD, bien plus rentable que l’exploitation industrielle, les lourdeurs administratives et les flous juridiques freinent les nombreuses initiatives. Cette situation est paradoxale quand on sait que la France est un leader mondial dans la production de chanvre. Mais voilà, la production de chanvre est essentiellement réalisée à des fins industrielles pour répondre aux demandes des filières du textile. La demande concernant le CBD est marginale.

CBD Bio : cahier des charges

La production est dite responsable, en utilisant des graines bio, des fertilisants bio et en supprimant le moindre OGM, insecticides/pesticides. Le but est de respecter tout autant la nature que le produit fini. Pour une partie des cannabiculteurs français, cette exigence de respect leur permet de répondre au cahier des charges pour le label européen bio via des certifications telles que Ecocert ou autres. Ces certifications permettent de valoriser les bonnes pratiques et surtout de vérifier régulièrement l’ensemble du processus de production : de la graine au plan, de la plante à la production de l’huile par exemple.

Deux labels trustent les produits CBD Bio :

  • AB pour Agriculture biologique. Le logo n’est pas obligatoire. Les producteurs sont libres de le mettre ou non sur le packaging.
  • Eurofeuille est un logo européen. Les producteurs sont tenus et tiennent à le positionner sur le packaging. Il est garant de la qualité du produit et de la responsabilité de la marque envers les directives imposées par la Commission Européenne.
logo agriculture biologique

Huile CBD Biologique

Un produit fini comme l’huile de CBD peut contenir des extraits de chanvre issus d’une agriculture biologique mais elle contient aussi une huile porteuse (huile de graines de chanvre, huile d’olive, huile MCT,…) or, l’huile de CBD doit être composé de minimum de 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique pour avoir l’appellation d’huile CBD biologique.

Une huile CBD peut donc utiliser du chanvre biologique dans sa conception et ne pas être elle-même certifiée huile CBD biologique. C’est le cas de la plupart de nos huiles CBD sur le site. Le chanvre est un super accumulateur et dépollueur de sols. Il est impératif de procéder à une culture biologique du chanvre pour que celui-ci ne soit pas imprégné de résidus toxiques ou de métaux lourds. Pour rappel, tous les produits au CBD sont soumis à des contrôles en laboratoire qui vérifient les traces de pesticides et de métaux lourds. Avec le chanvre ou le CBD, la culture biologique est impérative pour des produits destinés à la consommation. L’appellation biologique certifiée permet de s’assurer que la totalité des ingrédients et procédés sont en accord avec la culture biologique européenne.

cbd bio test

Une huile CBD bio ne doit pas avoir subi d’ajout en cristaux de CBD, ni d’ajout de terpènes.

À cela s’ajoute aussi des démarches particulières dans la production. Il s’agit là de choix de la part des producteurs afin de respecter une démarche plus éthique et plus respectueuse d’un procédé plus artisanal. Ainsi, beaucoup s’interdisent le lavage au CO2. Il s’agit d’une méthode pour faire chuter la concentration de THC quand celle-ci est trop importante. Ce lavage permet également d’améliorer la sapidité du produit. Se pose aussi la question du « broadspectrum » ; c’est-à-dire l’ensemble des molécules naturelles du chanvre, sauf le THC. Mais, comment le THC est-il retiré ? Est-ce que la chromatographie est une méthode qui s’inscrit dans l’esprit biologique ?

Rappel : Les produits riches en CBD ne doivent pas contenir plus de 0,2% de THC, à défaut, le produit est considéré comme un stupéfiant. Cependant, il faut noter qu’il est probable que certains produits riches en CBD puissent contenir plus de THC résiduel que cela. En effet et pour preuve, une recherche publiée dans The Journal of the American Medical Association a révélé que 43 % des huiles de CBD testées contenaient plus de THC que ce qui est indiqué sur l’étiquette (1). La solution est donc de s’assurer de la qualité et du sérieux du fournisseur. A bon entendeur J

Source :

1: Labeling Accuracy of Cannabidiol Extracts Sold Online

Répondre par l’affirmative ou la négative serait réducteur. En effet, comme on l’a vu plus haut. Proposer un label bio demande de respecter des exigences notables. Le cahier des charges est significatif, les processus très réglementés. Mais si les producteurs se plient à ces exigences, des failles existent. Tous n’ont pas la même définition de la notion d’éthique ou de respect du produit. Pour certains, le lavage au CO2 est totalement proscrit, alors que d’autres pensent qu’il s’agit juste d’une technique pour améliorer la qualité. Idem pour le broad spectrum avec retrait artificiel du THC dans l’extrait de chanvre. Bio, pas bio ? Si pendant des années, il y a eu une valse des logos bio, les choses sont maintenant plus claires. Avoir un logo bio est un travail et gage de contrôles. Ce travail et la démarche qui accompagne ce travail sont clairement visibles par le logo. Pour autant, une grande majorité des produits au CBD sans logo ne sont pas forcément moins bien !

Il n’y a pas que le CBD Biologique

chanvre CBD bio

Consommer bio, c’est sans aucun doute très bien, mais c’est oublier qu’il existe aussi nombre de normes internationales qui proposent également des cahiers de charges importants et garantissant la qualité des produits donnés. Ainsi, que ce soit à travers la norme ISO 22000 ou les BPF (les Bonnes Pratiques de Fabrication), le consommateur peut trouver des produits de qualité, sans danger et surtout homologués par de très nombreux pays.

ISO22000

La norme ISO est sans doute le système de normalisation le plus connu et le plus sûr au monde. Ce système repose sur l’Organisation Internationale de Normalisation regroupant 166 pays. La norme ISO 22000 concerne plus particulièrement les denrées alimentaires et nombre de produits issus du chanvre entrent dans cette catégorie. Ainsi, les produits contenants du CBD doivent répondre à la norme ISO22000.

Cette norme, reconnue par 166 pays dont les pays de l’Union Européenne, permet de contrôler la sécurité des denrées. Elle permet aussi aux producteurs de suivre les Bonnes Pratique d’Hygiène (BPH ou PRP), de faire une traçabilité du produit et d’appliquer l’HACCP. Ce sigle, méconnu du grand public, est en fait le processus qui permet d’éliminer tout danger de la production. En clair, un producteur produisant du CBD doit répondre à une démarche précise pour obtenir cette certification. Cela donne une garantie sur la sûreté du produit. La production ne suit pas une méthode empirique, mais bien un processus précis qui permet de garantir la non-nocivité du produit consommé.

Bonnes pratiques de fabrication (Good Manufacturing Practice)

On peut trouver du CBD dans de nombreux produits. Selon le produit fini, la production va devoir répondre soit à ISO22000, soit aux Bonnes Pratiques de Fabrication (Good manufacturing Practice) soit au deux.

chanvre cbd bio

Ainsi, les boissons à base de CBD doivent répondre impérativement à l’ISO, mais pour la production de l’huile, les Bonnes Pratiques de Fabrication seront primordiales. Ces Bonnes Pratiques répondent aux exigences de l’industrie pharmaceutique. Elles garantissent, en quelque sorte, le respect des normes en vigueur concernant la sécurité du produit, son efficacité et surtout sa qualité au cours de la fabrication.

Les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) ont un principe de base : la qualité est inhérente au produit. C’est l’essence même du produit. Cela signifie que la qualité ne se trouve pas dans le produit fini, mais dans l’ensemble de la démarche produisant ce produit. Les BPF valident un processus de production, c’est le processus qui est testé et validé afin que la production soit toujours de qualité égale.

L’OMS définit les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) comme « un des éléments de l’assurance de la qualité, garantissant que les produits sont fabriqués et contrôlés de façon uniforme et selon des normes de qualité adaptées à leur utilisation et spécifiées dans l’autorisation de mise sur le marché ».

Les BPF portent sur tous les aspects des processus de production et de contrôle que ce soit :

  • Le processus de fabrication,
  • Les infrastructures du producteur,
  • Les capacités de stockage,
  • Le transport,
  • Le personnel (tant sur ses qualifications que sur les formations),
  • Une traçabilité complète,
  • Une évaluation de la production et des processus de production,
  • Un feed-back permanent avec la clientèle, etc.

De fait, les BPF permettent d’harmoniser les différents procédés de production à l’international. Cela signifie qu’une huile CBD produite en Espagne, reconnue par les BPF offrent les mêmes garanties que la même huile CBD, reconnue par les BPF produite en Hollande. Toutes les enseignes de CBD européennes distribuées par CBDISSIMO sont accrédités des normes ISO 22000 et BPF (Good Manufacturing process)

CBD Bio : conclusion

Que ce soit à travers l’appellation Bio et/ou ISO, le chanvre utilisé ne peut être que de nature biologique, sans quoi le produit fini ne serait pas apte à passer les contrôles de laboratoire. L’appellation BIO est un gage de confiance certain et n’est délivrée que si l’ensemble des ingrédients dans le produit fini sont d’origine bio. A défaut, pour vous assurer de la qualité d’un produit fini au CBD comme l’huile CBD, vérifiez si le fabricant peut justifier des normes ISO et BPF qui sont un gage de sérieux, du même niveau que l’industrie pharmaceutique.

Malheureusement, aujourd’hui en France, le manque d’enthousiasme des décideurs politiques font que la production de CBD biologique ou pas, est souvent dans un flou juridique. Lorsque les freins institutionnels seront levés, la culture du CBD et CBD bio devrait exploser, et l’on peut même imaginer de grands groupes, utiliser alors le CBD dans leurs produits vedettes.

FAQ sur le CBD biologique

Est-ce que le CBD Bio certifié par un organsime est un gage de qualité ?

Oui, certainement, cela implique une origine et culture respectueuses des engagements avec des organismes de contrôle

Est-ce que les produits sur CBDISSIMO sont bio ?

Tous nos produits riches en CBD sont issus de culture de chanvre d’agriculture biologique. Certains produits sont certifiés bio, d’autres sont produits dans le respect d’autres normes internationales de qualité : ISO, GMP par exemple.

4.7/5 - (3 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *