CBD et grossesse ; est-ce prudent ?

cbd grossesse

La grossesse est un moment particulièrement important dans la vie d’une femme, accompagnée de nombreux changements physiologiques et psychologiques. Nombreuses sont les femmes enceintes à la recherché de moyens naturels pour soulager des symptômes fréquents tels que nausées, anxiété ou douleurs. Or, le CBD, ou cannabidiol, est devenu populaire pour ses effets bénéfiques sur la santé ces dernières années pour son potentiel à soulager précisément ce type de symptômes. L’utilisation de CBD pendant la grossesse est en fait un sujet de débat. Voyons en détail ce qu’il faut en retenir.

La grossesse

Si chacun sait ; plus ou moins, ce qu’est la grossesse, il est important de rappeler quelques points essentiels. Pendant cette période de 9 mois, il est important pour la future mère de prendre particulièrement soin de sa santé en adoptant une alimentation équilibrée, en évitant la consommation d’alcool ou drogues, en faisant de l’exercice régulièrement et en consultant régulièrement un professionnel de la santé.

De fait, une surveillance accrue de l’hygiène de vie est à considérer. Certaines habitudes de vie peuvent être nocives pour la santé de l’embryon et de la mère, comme la consommation de tabac, la consommation de caféine en grande quantité ou encore le stress excessif.

La grossesse n’est pas toujours un long fleuve tranquille. En effet, des complications peuvent survenir pendant la grossesse, telles que la pré-éclampsie, le diabète gestationnel, la fausse couche, l’accouchement prématuré ou encore l’hypertension artérielle. C’est pourquoi, il est important de suivre continuellement les consultations prénatales et les examens médicaux pour détecter d’éventuelles complications et prendre les mesures nécessaires pour assurer la santé de la mère et de l’embryon/fœtus.

La grossesse est période de grands bouleversements, de nombreux changements s’opèrent que cela soit physiologiques et psychologiques.

Les changements physiologiques pendant la grossesse

Durant la grossesse, la femme subit de nombreux changements physiologiques importants pour le développement du fœtus.

Changements hormonaux :

Les hormones, telles que l’œstrogène et la progestérone, augmentent considérablement durant la grossesse pour aider à maintenir la grossesse et à favoriser la croissance du fœtus. Ce chamboulement hormonal peut être la cause des nausées et des vomissements, des sautes d’humeur, des maux de tête et des problèmes de peau.

Changements utérins :

L’utérus se dilate pour permettre à l’enfant à naître de se développer. La position et la taille de l’utérus changent également au fil des mois de la grossesse.

Changements cardiovasculaires :

Le volume sanguin de la femme augmente pendant la grossesse pour répondre aux besoins du fœtus en croissance. Le rythme cardiaque et le débit cardiaque augmentent aussi.

Changements respiratoires :

Les poumons de la femme travaillent plus dur durant la grossesse pour fournir de l’oxygène au fœtus en croissance. La respiration peut devenir plus difficile à mesure que l’utérus se dilate et exerce une pression sur le diaphragme, d’où les difficultés respiratoires.

Changements musculo-squelettiques :

Le centre de gravité de la femme se déplace pendant la grossesse, ce qui peut affecter l’équilibre et la posture. Les ligaments et les articulations peuvent aussi s’assouplir en préparation de l’accouchement. Ce changement est souvent à l’origine des douleurs au dos, au cou et aux épaules.

Changements métaboliques :

Les besoins en énergie et en nutriments de la femme augmentent pendant la grossesse pour répondre aux besoins du fœtus. Le métabolisme de la femme peut également ralentir, ce qui peut entraîner une prise de poids. La question de l’alimentation est très importante durant cette période, une alimentation inadéquate ou une mauvaise absorption des nutriments peut causer des déséquilibres nutritionnels, tels que l’anémie ou la malnutrition.

Changements rénaux :

Les reins de la femme travaillent plus dur pendant la grossesse pour éliminer les déchets du corps de la mère et du fœtus. La fréquence et l’intensité des envies d’uriner peuvent ainsi augmenter.

Déséquilibres électrolytiques :

Les électrolytes, tels que le sodium, le potassium et le calcium, sont essentiels pour maintenir l’équilibre des fluides dans le corps. Durant la grossesse, les besoins en électrolytes augmentent et peuvent conduire à des déséquilibres, tels que des crampes musculaires et de la fatigue.

grossesse cbd

Les changements psychologiques lors de la grossesse

La grossesse est un moment de transition importante dans la vie d’une femme, et elle est souvent accompagnée de changements psychologiques significatifs. Voici quelques-uns des changements psychologiques les plus courants pendant la grossesse :

Changements émotionnels :

Les femmes enceintes peuvent éprouver une gamme d’émotions, y compris de la joie, de l’excitation, de la peur, de l’anxiété, de la tristesse et de l’irritabilité. Ces émotions peuvent être dues aux changements hormonaux, à l’anticipation de la naissance, à la préparation à l’arrivée du bébé et à l’adaptation à un nouveau rôle parental.

Changements d’estime de soi :

Certaines femmes enceintes peuvent éprouver des sentiments d’insécurité ou d’incertitude quant à leur apparence physique et leur capacité à être une bonne mère.

Changements relationnels :

La grossesse peut affecter les relations avec le partenaire, la famille et les amis. Les couples peuvent éprouver des difficultés à s’adapter à leur nouveau rôle de parents et à trouver un équilibre dans leur relation.

Changements cognitifs :

Les femmes enceintes peuvent avoir des difficultés à se concentrer, à se souvenir des choses ou à prendre des décisions. Ces changements sont souvent attribuables à la fatigue et aux changements hormonaux.

Changements de motivation :

La grossesse peut amener les femmes à réévaluer leurs priorités et leurs objectifs de vie, ce qui peut les amener à réorienter leur carrière ou à se concentrer davantage sur leur famille.

Il est important de noter que ces changements psychologiques peuvent varier d’une femme à l’autre et peuvent être influencés par des facteurs tels que l’âge, l’état de santé et les expériences de vie antérieures. Il est également important que les femmes enceintes cherchent un soutien émotionnel et médical approprié pour les aider à faire face à ces changements.

Le CBD et ses effets bénéfiques sur la santé

Le CBD ou cannabidiol est reconnu comme un produit actif ayant de nombreux effets bénéfiques. Le CBD a des propriétés anti-inflammatoires, il a des effets anxiolytiques pouvant aider à réduire l’anxiété et le stress chez certaines personnes. L’autre grande qualité du CBD est de soulager certaines douleurs telles que les douleurs chroniques. Le CBD est aussi beaucoup utilisé pour améliorer le sommeil, notamment en améliorant la qualité du sommeil et en favorisant la relaxation.

Enfin, le CBD est maintenant de plus en plus utilisé dans les protocoles thérapeutiques pour la maladie d’Alzheimer et la sclérose en plaques. Il a un effet neuroprotecteur qui participerait à la préservation des cellules nerveuses. En pratique, l’ensemble de ses effets bénéfiques pour la santé donne au CBD un intérêt majeur pour aider les femmes en pleine grossesse, mais est-ce que cela est sans risques pour autant ?

CBD effets medecine

CBD et grossesse ; est-ce compatible ?

 CBD pour femmes enceintes ?

Les raisons pour lesquelles les femmes enceintes envisagent le CBD sont au premier abord nombreuses. En effet, certaines femmes enceintes peuvent être tentées par le CBD pour aider à soulager l’anxiété et le stress, qui peuvent être exacerbés durant la grossesse. De même, le CBD peut aider à soulager les douleur et inflammations, ce qui peut être utile pour les femmes enceintes qui souffrent de douleurs chroniques, de douleurs articulaires ou de maux de dos. Lors des grossesses, la qualité du sommeil est parfois altérée et le CBD pourrait aider les futures mères à retrouver un sommeil réparateur.

Les arguments, au premier abord, présentent le CBD comme un allié intéressant pour aider les femmes enceintes. De plus, si l’on cherche sur Internet, on peut également trouver des articles qui suggèrent que le CBD aurait des effets positifs pour la mère et aussi pour le développement de l’embryon.

Le CBD est-il une aide au développement de l’embryon ?

Autant trancher directement cette question, non, le CBD n’aide pas au développement de l’embryon. Bien que le système endocannabinoïde joue un rôle important dans le développement de l’embryon, il existe peu de données scientifiques sur les effets du CBD sur la grossesse. Les études sont très rares et souvent leur méthodologie n’est pas forcément claire. Ces recherches se sont essentiellement portées sur des souris et uniquement sur des souris. Or, les effets observés chez les souris ne sont pas obligatoirement les mêmes chez les êtres humains.

Les effets du CBD pendant la grossesse

Il n’y a actuellement aucune véritable étude qui a été menée sur les effets du CBD durant la grossesse. Beaucoup d’articles font référence à la publication de Volkow et al. publiée dans le JAMA en 2017. Or, cette publication n’est pas une étude de recherche originale, mais plutôt un article d’opinion qui résume les preuves existantes sur les risques de l’utilisation de la marijuana durant la grossesse. Les auteurs ont examiné les études scientifiques antérieures sur le sujet et ont également utilisé des données d’études épidémiologiques pour étayer leurs conclusions. Ils ont aussi évalué les recommandations de divers organismes de santé publique, tels que le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et l’American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG), concernant l’utilisation de la marijuana pendant la grossesse.

Les auteurs soulignent que bien que la marijuana puisse aider à soulager certains symptômes de la grossesse, tels que les nausées et les vomissements, son utilisation durant la grossesse est associée à des risques accrus de complications, tels que le faible poids à la naissance, la prématurité, les troubles du développement et les problèmes de comportement chez l’enfant. Les auteurs concluent que la marijuana ne devrait pas être utilisée pendant la grossesse, sauf en cas de nécessité médicale absolue et sous la supervision d’un médecin.

Fumer du CBD pendant la grossesse, attention danger : Fumer du CBD pour une femme enceinte et le fœtus est dangereux pour plusieurs raisons : Pour la mère : La fumée inhalée peut irriter les voies respiratoires et les poumons, ce qui peut entraîner des problèmes de respiration et augmenter le risque de maladies respiratoires. Fumer du CBD implique une combustion, ce qui peut produire des substances toxiques et cancérigènes, telles que le goudron et le monoxyde de carbone. Pour le fœtus : Le cerveau du fœtus subit des changements importants pendant la grossesse et l’exposition à des substances potentiellement nocives peut avoir des effets néfastes sur le développement du cerveau. En outre, la consommation de cannabis, y compris de CBD, durant la grossesse peut également augmenter le risque de complications, telles qu’un faible poids de naissance, un accouchement prématuré et des problèmes de développement neurologique chez le nouveau-né.

Fumer du CBD pendant la grossesse, attention danger ! Fumer du CBD pour une femme enceinte et le fœtus est dangereux pour plusieurs raisons : Pour la mère : La fumée inhalée peut irriter les voies respiratoires et les poumons, ce qui peut entraîner des problèmes de respiration et augmenter le risque de maladies respiratoires. Fumer du CBD implique une combustion, ce qui peut produire des substances toxiques et cancérigènes, telles que le goudron et le monoxyde de carbone. Pour le fœtus : Le cerveau du fœtus subit des changements importants pendant la grossesse et l’exposition à des substances potentiellement nocives peut avoir des effets néfastes sur le développement du cerveau. En outre, la consommation de cannabis, y compris de CBD, durant la grossesse peut également augmenter le risque de complications, telles qu’un faible poids de naissance, un accouchement prématuré et des problèmes de développement neurologique chez le nouveau-né.

THC toxique pour les femmes enceintes

Bien faire attention au pourcentage présent de THC résiduel, s’il y en a, dans le produit contenant du CBD. Le seuil de 0,3% est le seuil maximum de THC autorisé dans un produit en Europe. Or, cette présence, même résiduelle, est problématique. Le THC est toxique pour les femmes enceintes tout simplement, car il augmenterait significativement le risque d’accouchement prématuré, d’hypertrophie fœtale et de mort in utéro (enfant mort-né). Les obstétriciens se rejoignent tous sur le fait que la consommation de THC présente un risque trop important pour les femmes enceintes et qu’il n’y a pas de bénéfices majeurs. Le bénéfice/risque est donc négatif que cela soit pour la future mère ou le fœtus. Il est donc vivement déconseillé d’utiliser des produits qui contiennent du THC, même des traces résiduelles de THC, pour les femmes enceintes.

thc grossesse

CBD et grossesse : recommandations des organismes de santé publique

Les recommandations de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’a pas émis de recommandations spécifiques concernant l’utilisation du CBD pendant la grossesse. L’OMS rappelle que les effets du CBD sur le fœtus en développement sont encore mal compris. Elle recommande aux femmes enceintes de ne pas utiliser de produits à base de CBD sans l’avis d’un professionnel de la santé.

Les recommandations de l’ACOG

L’American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG) ne recommande pas l’utilisation de produits à base de CBD pendant la grossesse en raison du manque de données sur la sécurité et les effets sur le développement fœtal.

L’ACOG recommande aux femmes enceintes de ne pas utiliser de produits à base de cannabis, y compris le CBD, durant la grossesse en raison des risques pour la santé de la mère et du fœtus en développement. Ces risques comprennent une croissance fœtale retardée, un risque accru de complications obstétricales et une diminution du développement neurologique chez l’enfant.

Les recommandations du CDC

Le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) n’a pas émis de recommandations spécifiques concernant l’utilisation du CBD pendant la grossesse. Cependant, le CDC recommande aux femmes enceintes de ne pas utiliser de produits à base de cannabis, y compris le CBD, en raison du manque de données sur la sécurité et les effets sur le développement fœtal.

Les recommandations de l’HAS

En France, la Haute Autorité de Santé (HAS) n’a pas émis de recommandations spécifiques concernant l’utilisation du CBD pendant la grossesse. Néanmoins, l’HAS recommande d’éviter l’utilisation de médicaments à base de cannabis durant la grossesse. Elle reconnait que les données quant à la sécurité et les effets secondaires sur le développement du fœtus sont limitées.

CBD et grossesse : L’avis des professionnels de santé

En France, la majorité des professionnels de santé recommande d’éviter l’utilisation de produits à base de cannabis, y compris le CBD, pendant la grossesse en raison des risques pour la santé de la mère et du fœtus en développement.

Les professionnels de santé en France s’appuient sur les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS), qui recommande d’éviter l’utilisation de médicaments à base de cannabis durant la grossesse, que cela soit du CBD ou du THC.

Les alternatives naturelles au CBD pour les femmes enceintes

Pour soulager certains symptômes de la grossesse (nausées, douleurs, anxiété), il existe des solutions alternatives. Ces astuces de grand-mère fonctionnent plus ou moins, mais ont l’avantage de ne pas avoir d’effet secondaire notable.

Les infusions sont généralement très recommandées que ce soit les infusions de camomille ou de gingembre. La camomille est connue pour ses effets relaxants, le gingembre est très efficace pour soulager les sensations de nausées.

Les exercices physiques permettent de soulager des douleurs musculaires, cela permet aussi de dynamiser son quotidien et de changer d’air !

Il y a évidemment d’autres possibilités telles que l’acupuncture ou l’hypnose, des méthodes qui ne font pas toujours l’unanimité.

Conclusion sur CBD et grossesse

Il est important de rappeler que la grossesse est une période de nombreux changements physiologiques et psychologiques. Bien que le CBD puisse offrir certains effets bénéfiques, son utilisation pendant la grossesse est un sujet de controverse et les preuves scientifiques sont encore limitées. De plus, le THC résiduel dans le CBD peut présenter des risques pour le développement de l’embryon. Les recommandations des organismes de santé publique, tels que l’OMS, l’ACOG, le CDC et l’HAS, sont de ne pas utiliser de CBD pendant la grossesse. Les professionnels de santé peuvent également recommander des alternatives naturelles au CBD pour les femmes enceintes, telles que les massages, la relaxation, la méditation et l’exercice léger. En fin de compte, la santé de la mère et du fœtus doit être la priorité absolue durant la grossesse, et l’utilisation de tout produit doit être discutée avec un professionnel de santé compétent.

5/5 - (4 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


loading gif

Available Coupon

X