Qu’est-ce qu’une addiction ?

Une addiction est l’envie irrépressible et non contrôlée de faire quelque chose ou de consommer une substance, malgré des conséquences néfastes chez l’individu. Le besoin addictif prend le dessus sur la raison, une addiction étant une dépendance difficile à contrôler malgré la volonté de s’y soustraire.

Le CBD, cette molécule extraite du chanvre, a-t-il le pouvoir de transformer la manière dont nous combattons les addictions ? Peut-il vraiment offrir une nouvelle perspective thérapeutique pour ceux qui luttent contre des dépendances dévastatrices ? Ou bien, le CBD n’est-il qu’un engouement temporaire qui masque la complexité profonde des addictions au sein de notre société moderne ?

Dans cet article, nous examinerons l’utilité du CBD et de son rôle potentiel dans la lutte contre les addictions. Nous observerons les effets de cette substance, et son influence sur des dépendances variées. Nous allons voir que le CBD ne peut être considéré comme une panacée, mais plutôt comme une aide prometteuse dans une boîte à outils beaucoup plus vaste pour aborder ce défi complexe de l’addiction.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le Cannabidiol, sous l’acronyme CBD, est une substance naturelle extraite du chanvre. Sa découverte remonte à 1963, bien que son importance n’ait véritablement été reconnue qu’à partir de 2015. Le CBD suscite un certain intérêt depuis sa découverte, mais sa ressemblance avec le tétrahydrocannabinol (THC), associé à son origine, conduit  encore à des confusions fréquentes. Le CBD est bien différent du THC puisqu’il n’a aucun effet psychoactif. Le CBD n’est donc pas classé comme un psychotrope ou un stupéfiant. Qu’il soit sous forme végétale, en compléments alimentaires ou d’huile, le CBD n’engendre aucune sensation de “high” ou d’euphorie. Paradoxalement, le THC peut creer une dépendance au cannabis, alors que le CBD peut être utilisé contre les addictions de plusieurs formes : substances, jeux, nourriture, etc..

Aujourd’hui, le CBD est un produit bien légal que l’on peut trouver en vente dans les magasins physiques ou en ligne, notamment sur des sites spécialisés. La vente de produits à base de CBD est soumise à un cadre juridique strict. La réglementation prévoit que la concentration en THC dans les produits au CBD n’excède 0,30 %. Ce seuil maximal autorise uniquement des résidus de THC, inoffensifs et sans effets, indétectables.

Les propriétés thérapeutiques du CBD font l’objet d’un intérêt croissant, et de nombreuses expérimentations médicales cliniques sont en cours. Le CBD fait désormais partie intégrante de nombreux protocoles de traitement médical mis en place dans divers centres de soins à travers le monde. On assiste à un engouement progressif du CBD, surtout lorsque la médecine conventionnelle peine à offrir des solutions, ou bien quand ces solutions ont des effets secondaires trop lourds.

Le CBD se présente sous différentes formes:

Quelle que soit la forme sélectionnée, rassurez-vous, CDB et addiction ne sont pas associés.

Culture de CBD sous serre

Le système endocannabinoïde et les addictions

Le système endocannabinoïde, bien souvent méconnu du grand public, revêt une importance capitale dans la régulation de nombreuses fonctions physiologiques et psychologiques. Ces fonctions peuvent être perturbées en cas d’addiction. Dans ce contexte, nous allons explorer comment le CBD interagit avec le système endocannabinoïde, et examiner son rôle de relais lorsque ce dernier est perturbé par une surconsommation de substances addictives. Nous verrons comment utiliser le CBD contre les addictions.

Le système endocannabinoïde dans le corps humain

Le système endocannabinoïde est un réseau de substances chimiques et de récepteurs présents dans notre corps qui est composé de trois éléments principaux

  • les cannabinoïdes endogènes, 
  • les récepteurs cannabinoïdes,
  • les enzymes.

Les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 jouent un rôle primordial dans la régulation de diverses fonctions corporelles.

Les fonctions du système endocannabinoïde ont un rôle clé dans la régulation de la douleur, de l’humeur, du sommeil, de l’appétit et de la gestion du stress. Ce système permet donc de trouver un équilibre entre les sollicitations du corps et les sollicitations environnementales.

Il est important de noter que dans les cannabinoïdes endogènes, il y a un neurotransmetteur endocannabinoïde qui joue également un rôle clé dans l’ensemble du processus de régulation corporel : l’anandamide.

À savoir :

L’anandamide est aussi connue sous le nom d’arachidonylethanolamide. Elle tire son nom du mot sanskrit “ananda,” qui signifie “béatitude” ou “bonheur intérieur,” en raison de ses effets sur l’humeur et les émotions.

Rôles des récepteurs CB1 et CB2 dans le système endocannabinoïde

Pour bien comprendre les effets bénéfiques du CBD sur les addictions, il est nécessaire de connaître les fonctions, mais aussi les différences entre les récepteurs CB1 et CB2.

Les récepteurs CB1

Les récepteurs CB2

          Principalement dans le cerveau et le système nerveux central.

          Influence la coordination, la cognition, l’humeur, l’appétit, etc.

          Lié aux effets psychoactifs du THC

      Principalement dans le système immunitaire et les tissus périphériques.

      Impliqué dans la régulation de l’inflammation et de l’immunité.

      Moins lié aux effets psychoactifs

 

systeme endocannabinoide

Cette différence de localisation et de fonction des récepteurs CB1 et CB2 explique en grande partie les effets spécifiques des cannabinoïdes sur le corps.

Les récepteurs CB1 sont principalement présents dans le cerveau et influencent des fonctions neurologiques telles que la douleur, l’humeur et l’appétit. À l’inverse, les récepteurs CB2 se trouvent surtout dans le système immunitaire et jouent un rôle dans la régulation de l’inflammation et de la réponse immunitaire. Ces récepteurs interagissent avec les cannabinoïdes pour réguler divers processus physiologiques dans le corps.

CBD, addictions et système endocannabinoïde

La prise d’un produit addictif va modifier l’équilibre entre les récepteurs CB1 et CB2. Cette perturbation peut entraîner des effets indésirables sur la santé, tels que la dépendance, la dysrégulation de l’appétit, des altérations de l’humeur et d’autres problèmes neurologiques. C’est là qu’intervient le CBD (cannabidiol), un cannabinoïde non psychoactif présent dans le cannabis. Le CBD a la capacité d’interagir avec les récepteurs CB1 et CB2, mais de manière différente par rapport au THC (tétrahydrocannabinol), le principal cannabinoïde psychoactif. À l’inverse du THC (tétrahydrocannabinol), qui va stimuler les récepteurs de manière excessive comme le feraient d’autres produits (drogue, alcool, tabac etc.), le CBD intervient pour moduler leur activité. Il favorise le rééquilibrage des fonctions neurologiques et immunitaires, et peut contribuer à la diminution des effets indésirables des produits addictifs. On observe alors une utilité dans la consommation de CBD contre les addictions, puisqu’il restaure un fonctionnement plus sain du système endocannabinoïde.

CBD et addictions, les mécanismes de la dépendance

Les signes de la dépendance

On considère qu’un individu est dépendant lorsqu’un certain nombre de facteurs se manifestent, tels que :

  •  L’incapacité d’arrêter la consommation ;
  • Un plaisir permanent et incompressible pour la substance ;
  • Une aptitude de plus en plus importante à supporter les effets et donc à augmenter la consommation (que ce soit en quantité ou en se procurant un cannabis plus fort) ;
  • L’incapacité de s’arrêter de consommer sur une longue période (plusieurs jours) sans avoir d’effet de manque (syndrome du sevrage) ;
  • Une vie sociale rythmée par le temps passer à consommer, mais aussi à se procurer le cannabis ;
  • L’incapacité de stopper la consommation, malgré la prise de conscience des effets négatifs (psychologique, physiques et sociaux) que la consommation de cannabis induit.

Les impacts des addictions sur la santé mentale et physique

Quel que soit le type d’addiction, il y a toujours des conséquences significatives sur les individus, qu’elles soient physiques, mentales ou sociales. Les addictions génèrent des impacts qui vont avec le temps devenir de plus en plus handicapantes et omniprésentes dans le quotidien.

Les addictions et les conséquences sur la santé mentale

Lister les conséquences de l’addiction sur la santé mentale est extrêmement complexe, car tous les symptômes s’imbriquent plus ou moins les uns avec les autres. L’une des principales conséquences des phénomènes de dépendance sont la dépression et l’anxiété qui ont un impact direct sur la vie sociale. On constate souvent que les personnes confrontées aux addictions subissent un isolement social, voire une forte solitude. En effet, le sentiment de culpabilité ou/et de honte d’avoir un rapport de dépendance à un produit compliquent la relation aux autres et les interactions. Une autre dimension est aussi la perte de confiance en soi en raison des effets néfastes de la dépendance sur le système cognitif des individus. Ils rencontrent des problèmes de mémoire, de concentration, etc. et une difficulté à fonctionner normalement.

L’ensemble de ces paramètres ont un effet boule de neige qui participe à une plus grande irritabilité et instabilité émotionnelle avec notamment des sautes d’humeur. Dans ces cas-là, peut être judicieux d’utiliser le CBD contre les addictions.

cbd bien etre

Les addictions et leurs impacts sur la santé physique

La forte consommation de produits addictifs cause irrémédiablement des dommages au corps. La consommation de tabac abîme les poumons, la consommation d’alcool détériore le foie, les drogues de synthèse sont néfastes pour le cœur… Les exemples sont nombreux. Les impacts sont directs et indirects, puisque les répercussions se font dans le temps. Les maladies chroniques en sont un parfait exemple (diabète, cancer, maladies cardiovasculaires, etc.).

Enfin, les addictions provoquent des problèmes de concentration et d’attention qui augmentent les risques d’accidents.

Le CBD contre les addictions, une solution potentielle

CBD et addiction à l’alcool

L’exploration du potentiel du cannabidiol (CBD) dans le traitement de la dépendance à l’alcool suscite un intérêt croissant de la part de la communauté scientifique.

En effet, les études précliniques ont montré que le CBD pourrait offrir des perspectives prometteuses pour réduire la consommation d’alcool et les comportements associés. Les recherches menées sur des modèles animaux ont révélé que le CBD a la capacité de limiter l’envie de consommer de l’alcool. À cela s’ajoute également que la prise de CBD peut prévenir les rechutes et surtout, soulager les symptômes de sevrage. Tous ces éléments positifs montrent que petit à petit, il sera possible de lutter avec le CBD contre l’addiction à l’alcool. 

Le CBD est fréquemment étudié pour ses propriétés anxiolytiques, ses qualités anti-stress et son potentiel à lutter contre les angoisses. Chez certaines personnes, ces troubles entraînent une surconsommation d’alcool et une non maîtrise de la quantité ingérée. Là encore, l’absorption de CBD contre l’addiction développée est prometteuse pour apaiser les personnes anxieuses et dépendantes à l’alcool

De plus, le CBD permet de diminuer les symptômes de sevrage liés à l’alcool. L’insomnie, l’irritabilité et l’anxiété sont des manifestations générées par la privation, qui peuvent être diminuées grâce au CBD. L’usage de CBD contre les addictions est une aide précieuse pour améliorer la qualité de vie pendant le sevrage, augmentant les chances de réussite de cette période cruciale pour arrêter l’alcool.

Enfin, il convient de noter que le CBD pourrait offrir une protection au foie, comme le suggèrent certaines recherches sur des modèles animaux. L’alcool a comme effet négatif d’infliger des lésions au foie. Or, les qualités anti-inflammatoires du CBD permettraient de protéger cet organe.

 

Personne qui refuse un verre d'alccol

CBD et addiction au tabac

Des études cliniques se sont penchées sur l’utilisation du CBD pour aider les fumeurs à arrêter. Une étude de 2013 a montré que la vaporisation de CBD pouvait réduire de manière significative le désir de fumer chez les addicts de tabac. Les participants de l’étude ont été divisés en deux groupes, l’un recevant du CBD par vaporisation et l’autre un placebo. Après une semaine, le groupe qui avait utilisé du CBD avait réduit sa consommation de tabac d’environ 40 % par rapport au groupe placebo.

Cette recherche suggère que le CBD, en agissant sur le système endocannabinoïde, peut atténuer les envies de nicotine.

Personne refusant une cigarette grâce au CBD

En 2018, une autre étude a montré qu’une dose unique de 800 mg de CBD pourrait stabiliser les besoins en nicotine chez des fumeurs pendant une nuit d’abstinence. Encore une fois, cela montre le potentiel du CBD pour réduire la dépendance au tabac. Le CBD contre les addictions au tabac serait donc bénéfique, puisqu’il calme le besoin de nicotine chez les fumeurs, aidant ces derniers à arrêter de fumer.

Rappel :

Dans notre boutique, vous trouverez divers produits CBD pour vous aider à arrêter de fumer. Nous proposons des e-liquides CBD haut de gamme et des vapes CBD, des huiles de CBD et des patchs au CBD pour une libération continue sur 12 à 36 heures. Choisissez le produit qui vous convient le mieux pour soutenir votre démarche d’arrêt du tabac.

CBD et addiction au THC

Le tétrahydrocannabinol (Δ9-THC), plus communément appelé THC, est la molécule psychoactive dans le THC. Certains diront qu’on ne peut parler d’addiction ou de dépendance au THC , or, le THC entraine sur le long terme bel et bien des symptômes d’addiction qui ne laissent aucun doute. La dépendance au THC est plus psychologique que physique, mais le sevrage au cannabis entraine souvent des symptômes physiques et psychologiques :

  • sautes d’humeur, irritabilité
  • perte d’appétit, perte de poids
  • troubles du sommeil
  • état dépressif
  • douleurs abdominales et maux de tête
  • tremblements
  • transpiration excessive.

Et bien sûr, une envie irrépressible de consommer du cannabis. Le sevrage peut être traité à l’aide de médicaments, mais, tant qu’à faire, une autre solution naturelle existe, à partir de la même famille de plantes : le CBD

CBD et addiction au THC pour un sevrage cannabique peut paraitre paradoxal, mais c’est justement une aide précieuse grâce à sa fonction directe sur le système endocannabinoïde, et sa ressemblance avec le THC et cannabis. En effet, le CBD, en renforçant l’action de l’anandamide inhibe les effets et besoins en THC. Le CBD sous forme de fleurs CBD pqr exemple permet en outre à la personne de retrouver des gestes, des goûts, des odeurs familières pour réduire progressivement et en douceur sa consommation de cannabis. Le CBD dans la lutte contre l’addiction au THC permet également d’apaiser les symptômes du sevrage au THC grâce à ses propriétés :

Le CBD contre l’addiction au THC est donc une solution de premier plan à envisager quand on souhaite se sevrer du cannabis, ou diminuer progressivement sa consommation.

Homme refusant un joint de cannabis

CBD et addiction aux opioïdes

Le CBD et plus largement le cannabis, est considéré comme une aide pour les personnes dépendantes aux opioïdes, sans pour autant être efficace à long terme sur le processus de sevrage. Les médicaments à base d’opioïdes sont responsables d’un plus grand nombre de morts encore aux États-Unis que les armes à feu, et ce, en raison du risque élevé de dépendance et d’overdose. La dépendance aux opioïdes est l’une des plus difficiles à gérer, le sevrage est long et demande un investissement fort pour le patient et son entourage.

Les experts médicaux préfèrent recommander des traitements éprouvés tels que la méthadone ou la naltrexone pour traiter l’addiction aux opioïdes, considérant que le cannabis n’est pas une solution efficace et durable. Dans les faits, ces traitements médicaux sont devenus objets de trafics, et le processus de sevrage pour certains, n’est jamais atteint, restant sous traitemement de manière continue. En France, l’addiction aux anti-douleurs à base d’opioïdes est responsable d’au moins quatre décès par semaine.

Personne addict aux opioïdes

CBD et addiction à la nourriture

Le CBD joue un rôle dans la régulation de l’appétit, en influençant les récepteurs CB1 présents dans les tissus adipeux et en modifiant la sensation de faim et de satiété.

Les récepteurs CB1 jouent un rôle crucial dans la gestion du stockage des graisses dans le corps. Le CBD semble influencer ces récepteurs, qui sont présents à la fois dans le système nerveux et dans les tissus adipeux, en régulant l’impact des graisses stockées. Cela suggère que le CBD peut avoir un impact sur la perte de poids en modifiant la façon dont les graisses sont stockées. 

De plus, le CBD a un lien indirect avec l’appétit, car il influence d’autres molécules, notamment les neurotransmetteurs tels que la sérotonine. Ces derniers sont impliqués dans la régulation de la sensation de faim et de satiété

Des études sur des rongeurs ayant reçu du CBD ont montré une diminution significative de leur appétit. Bien que des recherches supplémentaires et des études sur des groupes de personnes soient nécessaires pour confirmer cet effet sur la perte d’appétit, de nombreux témoignages individuels rapportent que le CBD agit comme un “coupe-faim”. CBD et addiction à la nourriture, une efficacité relevée par nombre de cas isolés.

CBD contre les addictions nourriture

CBD et addictions, les limites et les précautions

Le potentiel du CBD à lutter contre les addictions présente certaines limites et nécessite des précautions à prendre en compte.

En effet, le CBD ne doit pas apparaître comme la solution magique, le miracle qui permet de sortir facilement de n’importe quelle forme de dépendance. De fait, même si les études portant sur le rôle du CBD dans la lutte contre les addictions sont de plus en plus nombreuses, nombre de ces recherches manquent d’approfondissement et de recul critique. Notamment, la variabilité des résultats  d’un individu à un autre, les formes de dépendance en jeu et dosages, mode d’administration du CBD. 

La gestion de la dépendance est un sujet complexe et repose sur un questionnement général. En effet, pour traiter une addiction, il est nécessaire d’adopter une approche globale qui englobe les aspects sociaux, Il faut comprendre que le CBD n’est qu’un maillon d’un processus lent et exigent. L’addiction est un combat dans lequel le CBD peut être un allié efficace, à condition de ne pas le considérer comme un substitut complet à d’autres formes de traitement. Malgré tout et dans l’ensemble, le CBD possède des propriétés intéressantes pour lutter contre ldifférentes formes d’addictions.

A retenir sur le CBD et les addictions

Le CBD est une molécule prometteuse dans la lutte contre les addictions. Ses propriétés anxiolytiques et anti-stress permettent d’aider les personnes en manque à contrôler et gérer, au moins partiellement et sans risque, leur addiction. De la même manière, ses bienfaits thérapeutiques offrent une aide non négligeable lors d’un sevrage, en limitant les symptômes difficiles et douloureux des personnes dépendantes. La prudence reste cependant de mise puisque de nombreuses recherches en cours ou à venir sont nécessaire pour confirmer les effets du CBD contre les addictions.

logo cbdissimo

Article rédigé par la Team Cbdissimo, toujours à l’écoute des dernières avancées sur le cannabis médical et ses applications.

5/5 - (2 votes)