Nausées

Nausées

Qu'est-ce que la nausée ?

Les nausées et les vomissements sont des réactions de défense ou de protection de l’organisme pour éviter l'ingestion ou la digestion de substances potentiellement nocives. Cette réaction naturelle se manifeste aussi souvent comme les symptômes de maladies et sont fréquemment observées comme effets secondaires de divers médicaments, notamment ceux utilisés pour traiter le cancer.

La nausée se caractérise par une sensation de malaise, d’inconfort et des contractions au niveau de l’estomac qui peuvent précéder des vomissements de manière non systématique. C’est originellement une forme de défense de l’organisme, les nausées peuvent malgré tout être chroniques. Les nausées peuvent être provoquées par des maladies comme les migraines, la gastro-entérite, une intoxication alimentaire, l'anxiété, la dépression etc..., mais aussi par les effets secondaires de nombreux médicaments comme notamment ceux utilisés dans le cadre de chimiothérapie et les traitement du VIH. Des raisons non-médicales peuvent aussi provoquer la nausée comme le mal de mer et des transports, les débuts de grossesse ou la consommation excessive d’alcool.

Causes de nausee et vomissement

Quels sont les traitements classiques contre la nausée ?

Les traitements anti-nausées (antiémétiques) classiques contiennent généralement du dompéridone ou de la métoclopramide. L'efficacité de ces 2 agents est limitée et, fait bien plus inquiétant, plusieurs études indépendantes réalisées entre 2013 et 2015 confirment le risque accru de problèmes cardiaques (arythmie, mort subite) associés à la prise de ces molécules, même pour des traitements de courte durée. (voir: Métoclopramide, dompéridone : morts subites confirmées).

Système endocannabinoïde et nausées

Les scientifiques ont découvert l’existence du système endocannabinoïde en 1992 et les études sur le sujet ont été nombreuses avec des résultats très prometteurs. Certains experts ont présenté le système endocannabinoïde comme « la médecine du futur » de part son rôle essentiel dans l'équilibre physiologique.

Le système endocannabinoïde consiste en un ensemble de neurotransmetteurs et neurorécepteurs présents dans le système nerveux chez les mammifères, et joue un rôle essentiel mais encore mal compris dans des processus physiologiques élémentaires. Les deux principaux récepteurs qui vont traiter les messages chimiques des cannabinoïdes sont appelés CB1 et CB2. Les scientifiques ont démontré que des récepteurs CB1 et CB2 sont présents dans des zones cérébrales impliquées dans la nausée comme le complexe vagal dorsal (DVC), l’amygdale, le striatum, le noyau accumbens et le cortex. La prise de CBD (Cannabidiol) active donc ces récepteurs qui vont agir favorablement sur la sensation de nausée.

Cerveau

CBD et THC contre nausées et vomissements ?

Deux cannabinoïdes peuvent aider à contrôler les nausées et les vomissements, le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). Ils agissent chacun avec un mécanisme différent sur les nausées et les vomissements,

Le THC (Tetrahydrocannabinol)

Le THC contrôle les nausées et les vomissements en stimulant les récepteurs CB1 de notre système endocannabinoïde. Des récepteurs CB1, se situant dans le cerveau, au niveau des synapses, ont une fonction régulatrice sur les acides GABA (Gamma aminobutyrique) à l’origine du déclenchement de nausées et vomissements.

De plus, le THC stimule également les récepteurs CB1 dans le tractus gastro-intestinal afin de réduire la motilité intestinale. (capacité d’un organisme a à déplacer ses aliments dans le système digestif). L'activation de ce récepteur améliore également l'appétit. Cette action sur l'appétit rend la prise de THC très utile pour beaucoup de personnes sous chimiothérapie qui sont justement très souvent nauséeuse et ont perdu l'appétit à cause des effets secondaires de leur traitement. Or, un bon équilibre alimentaire est un atout indiscutable pour mieux lutter contre la maladie.

Le CBD (Cannabidiol)

Régulation de la sérotonine

Le CBD, quant à lui, agit sur les nausées en activant les récepteurs de sérotonine et en diminuant sa sécrétion par le corps. C'est cette fonction régulatrice de la sérotonine libérée dans les neurotransmissions qui va permettre de bloquer les effets nauséeux. C'est notamment sur ce même principe de régulation de sérotonine que fonctionne un autre médicament prescrit pour les nausées et vomissements liés aux effets secondaires de la chimiothérapie : le Zofran.

Activation des récepteurs CB2

Il a été observé que des récepteurs du système endocannabinoïde CB2 sont largement répandus dans notre cerveau et notamment dans les régions impliquées dans la nausée telles que l'amygdale, le striatum, le noyau accumbens et le cortex. Les scientifiques ont pu constater l’implication des récepteurs CB2 dans la régulation du système antiémétique, cependant, contrairement au CB1, ils n’ont pas découvert par quel mécanisme précis ils agissent sur la nausée.

Préservation des anamides

L'anandamide est un cannabinoïde endogène, c’est à dire produit par notre corps, qui  stimule la production des effets antiémétiques des récepteurs CB1. Cette production d’effets antiémétiques par les recepteurs CB1 est facilement dégradable et a une durée limitée. Or, la prise de CBD peut prolonger la durée de la présence des anandamides dans le système endocannabinoïde tout en aidant à prévenir sa dégradation.

synapse

Quel cannabinoide est le plus efficace ?

Les molécules CBD et THC semblent avoir toutes les deux des propriétés antiémétiques, en revanche, le CBD n’est pas psychotrope alors que le THC induit des modifications de la perception, des sensations ou de l'humeur.

THC et CBD ont une action sur les nausées et les vomissements via différents mécanismes :

  • Le THC active les récepteurs cannabinoïdes CB1 ce qui stimule leur fonction de régulateur de la nausée et augmente l'appétit.
  • Le CBD peut bloquer les nausées par la régulation de la sérotonine et par l’activation des récepteurs cannabinoïdes CB2 eux aussi impliqués dans le la régulation des nausées et vomissements.

Les molécules de CBD et THC ont toutes les deux une action positive sur les nausées et vomissements lorsqu’elles sont utilisées séparément. Cependant, elles sont complémentaires et atteignent une efficacité optimale pour la nausée et les vomissements lorsqu’elles sont associées et combinées avec d’autres cannabinoïdes et flavonoïdes bénéfiques de la plante de cannabis permettant d’obtenir le meilleur effet entourage. Ceci peut être obtenu grâce à une extraction naturelle de la plante de cannabis et une décarboxylation de l'extrait obtenu. C’est par ce procédé d’extraction que les effets de la plante peuvent être sublimés à travers les associations et combinaisons des principes actifs. Par exemple, cette étude démontre que le CBD participe à l'inhibition et au contrôle des effets secondaires du THC.

Goutte de CBD

Cannabinoïdes et chimiothérapie

De nombreuses personnes sujettes aux nausées et vomissements ont des effets secondaires à cause de leurs médicaments  intègrent des cannabinoïdes à leur traitement. Ainsi, ils supportent mieux leur médicaments car les cannabinoïdes réduisent ces effets secondaires, mais ils permettent aussi de bénéficier d’autres effets particulièrement pertinents dans le cas de la chimiothérapie comme la stimulation de l'appétit, la réduction des douleurs et de l'anxiété.

Quel mode d’administration ?

Le mode d’administration de CBD le plus adapté pour les nausées et les vomissements est la prise d’huile de CBD par voie sublinguale car son action est très rapide. Les composés actifs du Cannabidiol (CBD) sont absorbés par les muqueuses sublinguales, atteignent le système sanguin et interagissent avec le système endocannabinoïde dans un délai de 5 à 20 min.

huile CBD sublinguale

A retenir,

Grâce à ses propriétés de régulation de la sérotonine et l’activation des récepteurs CB2, le CBD agit positivement sur les nausées et vomissements sans effets secondaires.

En revanche, la combinaison optimale contre la nausée et les vomissements semble être du THC et du CBD extraits de la plante naturellement par décarboxylation au CO2 afin d'obtenir le maximum d’effet entourage. Cependant,, l’utilisation de CBD sans ou avec très peu de THC semble aussi pertinente et efficace. 

En France, le cannabis médical reste toujours interdit malgré les demandes croissantes de la société civile et des associations, les études scientifiques positives nombreuses et sa légalisation médicale et/ou récréative dans de nombreux pays occidentaux.

Tous nos produits contiennent moins de 0.2 % de THC conformément à la législation française et sont issus d’une extraction au CO2 offfrant un large spectre de cannabinoïdes avec large spectre (full spectrum) et effet entourage.

Si vous envisagez d’utiliser du CBD pour lutter contre nausées et vomissements, nous vous conseillons de solliciter un avis médical au préalable pour prévenir tout effet ou interaction médicamenteuse indésirable.

article cbdissimo