Le chanvre : tout savoir sur cette plante

chanvre, tout savoir

Depuis un peu moins d’une décennie, le chanvre fait sa révolution. Marginalisé comme plante récréative et réduite à son nom latin cannabis, le chanvre est en fait une ressource riche en débouchés. Sa culture a pendant longtemps été artisanale, elle est maintenant au cœur des recherches de nombreuses entreprises. Sa production a doublé, les pays producteurs se livrent une concurrence acharnée tant les applications sont multiples. Du chanvre pour le bâtiment au chanvre thérapeutique, des industriels aux particuliers, le chanvre est une plante aux mille vertus.

Le chanvre

Le chanvre est originaire d’Asie centrale. Par l’intermédiaire de la route de la soie, il s’est peu à peu répandu à l’Est vers la Chine et à l’Ouest vers le bassin méditerranéen. Cette propagation de la culture du chanvre, dès le Vᵉ siècle avant J.C., est due principalement à trois raisons :

  • L’apport nutritif (fourrage) du chanvre,
  • Pour les fibres issus du chanvre qui vont avoir de multiples applications selon les régions du monde (textile, cordage, papier, etc..).
  • Les propriétés thérapeutiques du chanvre

Le chanvre est une plante annuelle faisant partie de la famille des Cannabinaceae. On distingue deux types de chanvre. Le Cannabis Sativa et le Cannabis Indica. Si les deux sont de la même famille, les deux non pas les mêmes propriétés, vertus, ni la même utilité. En effet, le cannabis Sativa est cultivé pour ses fibres et ses graines. C’est avec cette variété de cannabis que l’on extrait généralement le Cannabidiol (CBD). À l’inverse, la variété de cannabis Indica (Chanvre Indien) est cultivée principalement pour sa forte teneur en THC. Cette variété est considérée comme illégale dans de nombreux pays, car le THC est une substance psychoactive à l’inverse du CBD.

Nous allons nous intéresser ici au premier type de chanvre : le cannabis Sativa.

sativa vs indica

Le chanvre en France

La culture du chanvre va marquer de nombreux territoires dans le monde et tout particulièrement en France. Ainsi, en France, le chanvre est à l’origine du nom de nombreux lieux dits ou village ou autres rues et avenues dont la plus connue est la fameuse avenue de la « Canebière » à Marseille. En effet, Marseille a été pendant plusieurs décennies un des plus grands comptoirs de chanvre.

La culture du chanvre a été importante jusqu’au XVIIIᵉ siècle pour de nombreuses régions en France. Ainsi de la Sarthe à la Touraine, de la Bretagne à la Bourgogne, sans oublier les régions du Poitou, d’Auvergne et de Lyon, toutes ces régions ne cultivaient pas moins de 176 000 hectares ce qui représentent 22 fois plus d’hectares qu’aujourd’hui.

À l’époque, on se sert essentiellement du chanvre pour fabriquer des tissus et des toiles épaisses. La filature est artisanale, voire familiale. Le chanvre se « hisse » une grande place dans l’industrie de la marine à voiles. En effet, l’essentiel du cordage des bateaux était fait de chanvre. Ces cordages de navires pouvaient avoir un diamètre pouvant dépasser vingt centimètres. Le chanvre était alors une des matières premières les plus résistantes de l’époque. Pour ce faire, les agriculteurs français vont privilégier des plants de chanvre robustes.

 Au XIXᵉ siècle, la France est devenu le leader mondial du cannabis médical. Les recherches de médecins français comme Jacques-Joseph Moreau de Tours ont permis le développement de l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques. Le « club des Hashischins » fréquenté par Charles Baudelaire, Gustave Flaubert, Alexandre Dumas ou Honoré de Balzac ont également contribué à la démocratisation du cannabis médical à cette époque. Celui-ci était alors consommé sous la forme de teintures.

La culture du chanvre

La culture du chanvre est très accommodante. Elle a peu d’exigences et souffre peu de maladies ou de parasites. Elle a peu de concurrence, car elle étouffe les mauvaises herbes. Le chanvre pousse dans des terres riches et a une croissance rapide. Il arrive à maturité en trois mois (août), pouvant atteindre, selon les variétés, de trois à cinq mètres de haut.

chanvre culture

À savoir : Le chanvre peut être mâle ou femelle, ce que l’on nomme plante dioïque, qui signifie littéralement « canna bis ».

Depuis quelques années, il y a un nouveau regain envers la culture du chanvre. Sa production demeure importante en France puisque l’hexagone est le premier producteur européen de chanvre. On compte en 2020 un peu plus de 17 900 hectares cultivés enFrance ce qui représente 1 278 producteurs. Elle se situe loin devant les autres pays européens et se place dans les cinq principaux producteurs mondiaux. Il faut souligner que la culture du chanvre en France connait un renouveau en raison des propriétés « redécouvertes » de la plante, mais aussi du nombre d’applications professionnelles qui ne cessent de croître. La culture du chanvre redevient un secteur d’activité prometteur.

La culture du chanvre dans le monde

Pays ou régions du mondeHectares cultivésPrincipaux débouchés du chanvre
Canada44 000 haAlimentation, cannabis récréatif
États-Unis59 400 haAlimentation, CBD et secteur pharmaceutique
Europe58 000 haAlimentation, bâtiment, papier, textile, CBD
Russie10 200 haSecteur pharmaceutique
Chine66 700 haAlimentation, textile, bâtiment, secteur pharmaceutique
Reste du monde : Australie, Égypte, etc.37 000 ha 

À noter : Entre 2017 et 2019, la production mondiale de chanvre a été multipliée par deux, passant de 99 000 hectares à 275 300 hectares en 2019. La Chine et les États-Unis ayant beaucoup investi pour augmenter leurs capacités de production.

Les 1001 utilisations du chanvre

Depuis quelques décennies, le chanvre est redevenu la plante aux 1000 vertus. Cette plante qui demande peu d’entretien, qui pousse vite et qui présente de nouveaux débouchés intéresse de nombreux chercheurs. Grâce à ce nouvel élan, de nombreuses applications ont vu le jour :

Le chanvre dans l’industrie

Le chanvre a naturellement de nombreuses applications industrielles tant ses propriétés sont intéressantes pour l’industrie : c’est un matériau léger, qui ne coûte pas cher à produire, recyclable avec des propriétés physiques robustes et facilement transformable. Les industriels utilisent du chanvre pour :

  • La pâte à papiers. Si pendant longtemps, la fibre de chanvre n’offrait qu’un papier rugueux et épais, les nouvelles techniques permettent de produire un papier fin et résistant. Il sert notamment pour le papier à cigarettes.
  • L’isolation. Le chanvre permet de créer de la laine de chanvre qui a comme principal atout d’être légère, très bon isolant thermique, facile à produire et peu chère. Elle permet de remplacer la fibre de verre.
  • Le chanvre entre dans la fabrication de matière première tel que le compound qui est un mélange de plastique et de chanvre. Cela permet de faire des produits moulés. L’industrie automobile en est très demandeuse de matériau.
  • Dans le bâtiment, le chanvre a de multiples applications comme isolant thermique ou acoustique. L’avantage du chanvre est qu’il est imputrescible, ininflammable, fongicide. Rongeurs et insectes détestent le chanvre.
  • L’industrie du textile. De nos jours, le traitement de la fibre de chanvre permet de produire un fil de meilleure qualité, loin de son aspect rustique de l’époque. On peut ainsi trouver des sous-vêtements en chanvre.
chanvre textile

Le chanvre dans l’agriculture

L’utilisation du chanvre est apparue avant la maitrise de l’agriculture. Les premiers vêtements cousus l’ont ainsi été avec du fil de chanvre. Pendant longtemps, le chanvre se cantonna à la fabrication de cordes et de tissus vulgaires. L’agriculture moderne a aujourd’hui trouvé au chanvre d’autres utilisations.

On peut par exemple utiliser le chanvre comme matériau de litière en raison de ses propriétés absorbantes. On s’en sert ainsi auprès des chevaux, vaches et autres animaux

De même, le chanvre peut servir de paillage pour protéger les cultures en raison de ses qualités absorbantes, isolantes et qu’il offre un pH neutre.

De plus, au-delà des fibres, le chanvre produit quantité de graines, appelées chènevis, avec lesquelles on peut faire de la farine, des compléments alimentaires, etc. Ses fleurs permettent également de faire des infusions et l’on trouve également du miel aux fleurs de chanvre.

Ses nombreuses vertus lui confèrent maintenant des fonctions dépassant même le cadre traditionnel agricole pour devenir un partenaire efficace pour la protection de l’environnement.

Chanvre écoresponsable

À l’heure ou l’écologie est une priorité, trouver des moyens de production plus respectueux de l’environnement est de mise, or le chanvre apparait justement comme une alternative bio responsable.

chanvre ecologie

Chanvre dépolluant

Le chanvre est un excellent dépolluant des sols. En effet, il a une forte capacité d’absorption du dioxyde de carbone, permettant ainsi de participer à la captation du carbone. De nombreuses expériences sont actuellement menées pour tester son pouvoir de décontamination des sols. On sait déjà que le chanvre à la capacité d’extraire les métaux lourds du sol (cadmium, zinc, plomb…) et qu’il peut maintenir un couvert végétal sur des terres nues et éviter l’érosion des sols. D’où la nécessité pour les cultures de chanvre destinées à un usage thérapeutique d’être cultivées de manière organique, sur des sols non pollués, d’où les certificats d’analyse certifiant l’absence de traces de métaux lourds.

Source : Tóth, G., Hermann, T., Da Silva, M. R., & Montanarella, L. (2016). Heavy metals in agricultural soils of the European Union with implications for food safety. Environment international, 88, 299‑309.

Chanvre bioplastique

Le marché de l’emballage ou du « packaging » s’intéresse au chanvre comme substitut au traditionnel plastique en créant du « bioplastique ». La marque Lego par exemple, qui produit déjà des pièces plastiques construites à partir de matériau végétal, la canne à sucre, envisagerait d’augmenter sa production de produits écoresponsables en introduisant du bioplastique à base de chanvre.

Chanvre énergie

La course aux nouvelles sources d’énergie est de plus en plus pressante. La production d’énergie à travers l’utilisation d’une biomasse est une solution qui existe déjà. Or, le chanvre offre là aussi, une solution prometteuse, puisqu’il capte du Co2 pendant sa croissance. Ainsi, certaines entreprises spécialisées dans l’énergie à partir de biomasse encouragent les agriculteurs à se tourner vers le chanvre et les fournir en matière première.

Chanvre cosmétique

Les graines de chanvre, le chènevis, pressées à froid produisent une huile riche en acides gras et en omégas 3 et omégas 6 qu’on qualifie de super-aliment ! L’huile de graines de chanvre, seule, est fréquemment utilisée dans l’industrie cosmétique. Elle contient également des vitamines B1, B3, B4, B6 et E, des minéraux, des acides aminés et des protéines. Les cannabinoïdes naturellement présents dans le chanvre, eux aussi, sont des atouts pour des applications cosmétiques : propriétés hydratantes, anti-inflammatoires, cicatrisantes, nourrissantes, et se frayent une voie dans l’utilisation cosmétique à visée thérapeutique. En effet, le chanvre, grâce aux cannabinoïdes contenus, permet de soulager et d’apporter une réponse naturelle à des problèmes cutanés. On parle alors de chanvre thérapeutique et les problèmes de peau ne sont qu’un exemple parmi des dizaines d’application du chanvre dans ce domaine.

graine de chanvre

Chanvre thérapeutique

CBD versus THC

Le CBD (cannabidiol) et le THC (tétrahydrocannabinol), sont tous deux issus du chanvre. Les molécules de CBD et de THC font parties de la famille des cannabinoïdes qui ont comme capacité d’agir sur différents endroits de l’organisme. La molécule du CBD et la molécule du THC ont une même combinaison : 21 atomes de carbone, 30 atomes d’hydrogène et 2 atomes d’oxygène. Cependant, les atomes ne sont pas placés à l’identique et forment une structure légèrement différente. C’est cette différence qui explique la dissemblance des effets entre le CBD et le THC.

En effet, le CBD et le THC n’agissent pas de la même manière sur le corps. L’une des grandes différences entre les deux la manifestation ou non d’effets psychotropes. Le CBD n’enivre pas, il ne modifie pas le comportement et n’altère pas l’esprit. À l’inverse, le THC a un effet psychoactif produisant un « high » et modifiant l’état de conscience.

Chanvre thérapeutique ou cannabis médical ?

Le chanvre thérapeutique ou cannabis médical est défini par des normes pharmacologiques précises. Le cannabis contient une grande variété de molécules dont les plus connues sont les terpènes, les cannabinoïdes CBD et THC. La notion de cannabis médical implique que le cannabis est encadré médicalement et prescrit par un docteur. Or, dans de nombreux pays, y compris la France, le cannabis médical (hors expérimentation en cours) n’est pas disponible de manière encadrée. Les médecins ne sont pas en capacité de prescrire du cannabis et n’ont pas connaissance de ses bienfaits. Quiconque cherche une visée thérapeutique à l’utilisation de cannabis devra s’en procurer sur le marché noir, ou se rabattre sur le CBD qui lui est légal et non encadré.

Cannabis médical bientôt en France ?

Pour de nombreux pays européens, la réponse est un grand oui. La France, quant à elle, est en retard sur la question. La France a malgré tout fait un premier pas, et débuté en mars 2021 une expérimentation nationale du cannabis médical ou chanvre thérapeutique auprès de 3000 patients sur 2 ans. Elle va pouvoir ainsi confirmer à son tour ce que d’autres pays comme l’Allemagne ont déjà prouvé depuis bien longtemps. Il y aura ainsi une recherche officielle et des observations sur lesquelles le législateur français pourra enfin se reposer.

Le but in fine est donc de voir l’intérêt thérapeutique qu’offre le chanvre notamment pour des maladies telles que l’épilepsie, les douleurs neuropathiques, sclérose en plaques, certains cancers, les situations palliatives, etc… Cette expérimentation va durer deux ans.

CBD et chanvre thérapeutique

Le CBD (cannabidiol) qui n’a pas de propriété psychotrope et qui est légal en France est le principe actif le plus présent dans le chanvre De nombreuses études ont déjà démontrées les effets thérapeutiques du CBD dans des applications précises, et encore souvent au stade d’études précliniques. Au-delà du bien-être ou du mieux-être sur lequel tout le monde s’accorde, le CBD permet de prendre en charge de nombreuses problématiques : douleurs, problèmes de sommeil ou d’humeur, épilepsie, etc.

Le CBD est d’ailleurs l’élément unique d’un médicament autorisé en France sous ATU pour les troubles épileptiques pharmaco-résistants : l’Epidiolex

chanvre medical

Ce que le chanvre réserve à l’avenir

Le chanvre a subi 50 ans de prohibition plus ou moins forte selon les pays, mais il suffit de voir l’augmentation de la production mondiale pour voir qu’un changement significatif est en marche. La production en moins de 3 ans a doublée. La demande est forte en raison des nombreux débouchés industriels et promesses thérapeutiques. Le chanvre est maintenant devenu un matériau recherché en raison de ses qualités intrinsèques que ce soit pour l’industrie, le monde agricole, les applications environnementales et bien évidement pour son apport dans l’industrie cosmétique et tout ce qui concerne la pharmacologie.

La culture du chanvre a également et sans aucun doute une carte à jouer dans les questions environnementales. Soucieux des questions écologiques, ne serait-ce que pour leur image, les industriels prennent en compte ce nouveau paramètre et le chanvre leur offre des solutions écoresponsables à de nombreuses problématiques.

Les avancées thérapeutiques

L’autre élément qui joue en faveur du développement de la culture du chanvre est sans aucun doute les avancées thérapeutiques qu’il promet. Les recherches se multiplient au quatre coins du monde. Les essais, comme en France, sont maintenant financés par les États qui ont bien compris l’intérêt majeur que pouvait fournir cette plante presque tombée dans l’oubli. Le chanvre thérapeutique et surtout le CBD et THC offrent de nouvelles perspectives et ont bouleversé les approches thérapeutiques en obligeant la médecine allopathique à observer une vue plus holistique dans la prise en charge des patients. Le CBD a cette capacité d’accompagner tout autant les problématiques physiologiques que psychologiques. Le CBD n’est pas seulement un apport bien-être comme recherché par de nombreuses personnes, mais également un agent thérapeutique efficace et novateur pour de nombreuses pathologies dont certaines pour lesquels la médecine classique montre des limites. C’est le cas de formes rares d’épilepsie notamment avec l’Epidiolex, ou encore le Sativex pour les symptômes de la Sclérose en Plaques.

Chanvre biologique

L’avenir pour le chanvre va également se dessiner en bio. La raison est simple, d’un côté les industriels vont faire appel à de plus grandes quantités pour répondre à des impératifs, ce qui va nécessiter des cultures plus intensives, de l’autre, une demande thérapeutique qui exige une culture organique. La culture biologique y répond parfaitement et permet de s’assurer de la non toxicité des produits qu chanvre qui, rappelons-le accumule et dépollue les sols. Tous les produits au chanvre et CBD sur le site sont issus d’une culture de chanvre biologique et organique, tous les produits CBD sont testés par des laboratoires indépendants, qui vérifient les teneurs annoncées en cannabinoïdes et l’absence de traces de pesticides et de métaux lourds. Achetez du CBD en toute sérénité avec CBDISSIMO.

5/5 - (4 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Available Coupon

X