Troubles du sommeil

On ne va pas revenir sur l’importance du sommeil dans le bon fonctionnement de l’organisme et de nos capacités cognitives, en effet, lorsque nous nous reposons, le corps et l’esprit en profitent pour recharger leurs batteries. Toutefois, « bien dormir » ou « dormir profondément » apparaît être une tâche de plus en plus compliquée de nos jours dans nos sociétés modernes ultra-connectées. 

Ainsi, 73% des Français sondés par GEO Sciences en 2018 ont confirmé se réveiller au moins une fois par nuit, à l’occasion d’interruptions de sommeil, de 10 à plus de 30 minutes. Si les troubles du sommeil sont variés, les causes le sont tout autant, même si l’on peut pointer du doigt stress et hygiène de sommeil pour les plus évidentes. Autres facteurs externes récurrents, la consommation de substances comme l’alcool ou le café. 

Les effets euphorisants de l’alcool ou excitants de la caféine affectent la qualité du sommeil. Les troubles du sommeil sont un groupe de maladies qui peuvent avoir des répercussions négatives lourdes sur la santé et à terme favoriser le développement de maladies cardiovasculaires, hypertension, etc…

Les troubles du sommeil peuvent conduire à une prise en charge médicale, soit pour traiter la carence en repos, soit pour prendre en charge l’état physique ou moral de la personne. Les traitements classiques présentent des effets secondaires lourds et incapacitants, dans cet article, nous allons essayer de comprendre dans quelle mesure le CBD peut améliorer la qualité du sommeil et lutter contre les troubles du sommeil comme l’insomnie.

L’insomnie

L’insomnie est probablement le plus connu des troubles du sommeil. Caractérisé par la difficulté à trouver le sommeil, on en distingue deux formes : d’un côté les insomnies transitoires et, de l’autre, les insomnies chroniques. (En savoir plus).

Les insomnies transitoires

Elles sont passagères, ne durent que 2 à 3 semaines au maximum et sont, la plupart du temps, liées à des problèmes d’hygiène du sommeil (dormir à deux, dormir avec son animal de compagnie), à des problèmes de santé (affections médicales) ou encore, à une situation de stress intense périodique dans la vie courante.

Les insomnies chroniques

Comme leurs noms l’indiquent, elles sont récurrentes dans le temps et requièrent le plus souvent, un traitement médical. Il existe des causes variées conduisant à des insomnies chroniques :

  • Troubles psychophysiologiques : souvent liés à un événement stressant. Dans ce cas précis, la personne va développer des épisodes anxieux par rapport à un événement stressant et va en arriver à redouter le moment du coucher et développer une angoisse autour de son propre sommeil. « Vais-je réussir à dormir ?»
  • Troubles psychiatriques : concerne avant tout, les personnes souffrant de maux liés à des troubles psychiques, comme les sautes d’humeur, ainsi que l’anxiété chronique voire même la schizophrénie. Ces mêmes personnes peuvent également être concernées par des insomnies liées à des prises de médicaments pris dans le cadre de leur pathologie aux effets secondaires indésirables. Les antidépresseurs et anxiolytiques par exemple à terme affectent directement les cycles du sommeil, la qualité du sommeil.
  • Autres causes possibles d’insomnies chroniques : Les troubles respiratoires du sommeil, tels que l’apnée du sommeil, peuvent être à l’origine d’une multitude de courts réveils tout au long de la nuit.

Les séquelles d’un traumatisme crânien, un AVC, ou autres lésions neurologiques peuvent être à l’origine d’insomnies chroniques. 

Les troubles liés à l’insomnie organique, qui se caractérisent par des mouvements anormaux au cours du sommeil, comme les MPJS, les Mouvements Périodiques des Jambes au cours du Sommeil ou encore le SJSR, le Syndrome des Jambes Sans Repos. Ces mouvements brusques et incontrôlables pendant le sommeil durent de 0.5 à 5 secondes et entraînent de micro-réveils source d’insomnies chroniques.

 L’hypersomnie

Si l’insomnie fait partie des troubles du sommeil les plus connus, l’hypersomnie l’est un peu moins. L’hypersomnie se caractérise par une aptitude à beaucoup trop dormir, favorisant paradoxalement une sensation de fatigue permanente. L’hypersomnie regroupe plusieurs maladies, la plus connue est la narcolepsie, ou le syndrome des endormissements fréquents. 

On retrouve également l’hypersomnie idiopathique, qui se caractérise par un temps de sommeil de plus de dix heures, souvent accompagné de siestes non-réparatrices en pleine journée. Ou encore les hypersomnies psychogènes, qui sont le plus souvent liées à un problème d’humeur. Les personnes avec troubles de bipolarité sont souvent les premières concernées. 

insomnies et cbd

Les parasomnies

La parasomnie concerne surtout, mais pas exclusivement, les enfants et les jeunes adolescents. La parasomnie intervient dans plusieurs phases du sommeil, phase d’endormissement, sommeil profond et paradoxal. Le somnambulisme est une forme de parasomnie. Les terreurs nocturnes ou mouvements très agités pendant le sommeil en sont une autre forme.

Les troubles du rythme circadien

Les troubles de sommeil liés au rythme circadien sont en fait un dysfonctionnement de l’horloge biologique interne. Les habitudes de sommeils et réveils sont chamboulées et le cycle du sommeil profondément perturbé. On distingue les facteurs externes (travail de nuit, en 3×8) des autres causes internes, par exemple, le syndrome de retard de phase, qui correspond à un endormissement tardif et un réveil difficile. Il y a également le syndrome d’avance de phase, avec un endormissement précoce et un réveil tout aussi précoce.

Quels sont les traitements classiques ?

Les médicaments à base de benzodiazépine

La plupart du temps, pour les problèmes de sommeil, les médecins vont prescrire des somnifères à base de . Cette molécule pose des problèmes liés à l’accoutumance qu’elle suscite et va perdre en efficacité au fil du temps. Les somnifères à base de benzodiazépine n’apparaissent alors pas comme une solution saine et durable.

D’autant plus que les benzodiazépines provoquent nombre d’effets secondaires y compris de fortes somnolences au réveil. On donne principalement ces somnifères aux personnes insomniaques, indépendamment de la cause de leur insomnie. Les somnifères à base de benzodiazépine les plus connus sont le Dalmane, le Restoril, le Mogadon, le Sérax et l’Ativan. 

cbd vs medicaments classiques

Les autres traitements classiques contre les troubles du sommeil

Il existe également une famille de somnifères dépourvus de benzodiazépine comme le Zopiclone, qui sont des sédatifs hypnotiques. Ces derniers disposent d’une action plus courte que les somnifères à base de benzodiazepine, mais présentent eux aussi quelques effets secondaires non désirables. Dans le cas du Zopiclone, sensation d’ivresse, maux de tête ainsi qu’une perte de coordination comptent parmi les plus courants.

Les antidépresseurs, peuvent également être utiles à bon escient. En effet, les troubles du sommeil peuvent résulter d’un état dépressif ou anxieux généralisé. Toutefois, le suivi doit être appuyé par un médecin qui doit ajuster les dosages et faire attention aux risques d’accoutumance. Ces molécules ont elles aussi leurs lots d’effets secondaires.

La mélatonine, également appelée l’hormone du sommeil, est naturellement sécrétée par notre organisme et joue un rôle primordial dans le cycle jour/nuit. Dans certains troubles du sommeil, il est prescrit des cures de mélatonine « Ramelteon » à haute dose. En savoir plus sur la mélatonine contre l’insomnie. On retrouve la mélatonine dans certains compléments alimentaires plus faiblement dosée comme le Meladol, une formule au CBD associé à de la mélatonine.

Enfin, parmi les approches alternatives aux troubles du sommeil, les séances d’hypnose sont parfois bénéfiques et s’appliquent à jouer sur tous les stimuli du sommeil, bruits, lumière, température.

CBD et troubles du sommeil

CBD, (bien vivre, bien dormir)

Comme nous l’avons vu plus haut, les causes des troubles du sommeil et les troubles du sommeil sont variés, ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le CBD n’est pas un somnifère ou un sédatif puissant ni un excitant. Il faut le considérer comme une approche plus globale et indirecte, régulatrice d’un état général. Cela veut dire aussi que certains troubles du sommeil, liés à des dysfonctionnements internes ne pourront pas du tout être améliorés avec le CBD. Voici ci-dessous les cas de figure dans lesquelles le CBD peut être un allié pour vous, liste non exhaustive bien sûr :

cbd molecule insomnie
  • Difficulté à trouver le sommeil à cause de troubles anxieux,
  • Difficulté à trouver le sommeil à cause de troubles physiques, douleurs
  • Difficulté à atteindre un sommeil profond, réparateur
  • Changements de rythme de vie / cycles de sommeil fréquents
  • Difficultés à trouver le sommeil à cause des effets secondaires d’un traitement

En effet, le CBD a une influence directe sur certaines hormones, comme le cortisol, l’hormone de stress, ou la sérotonine, un message neurochimique assimilé au bonheur et permet ainsi de réduire le niveau de stress et d’anxiétéUne étude réalisée en 2019 tend d’ailleurs à démontrer que le CBD, via ses effets sur le stress et l’anxiété, aide à améliorer la qualité du sommeil.

Sur les 72 personnes étudiées, 47 ont confirmé avoir des problèmes de stress chronique, tandis que 25 ont déclaré avoir des troubles du sommeil récurrents. Un mois durant, le panel a reçu 25 milligrammes de CBD sous forme d’huile CBD. Les résultats ont démontré que 79.2% des patients se sont sentis moins stressés au quotidien, tandis que 66.7% ont assuré mieux dormir avec le CBD.

Le CBD n’a pas la même biodisponibilité selon les modes d’administration, selon que vous prenez des capsules de CBD, ou de l’huile CBD, ou encore vapoter des e-liquides CBD, les effets ne seront pas aussi rapides ou de la même intensité – Pour plus d’infos sur le moyen idéal et optimal de prendre du CBD, vous pouvez consulter notre article sur le CBD et ses modes d’administrations.

Aussi, en agissant sur le système endocannabinoïde, le CBD permet de retrouver un équilibre biologique en jouant sur l’homéostasie, le système de balance interne, ce qui inclut les cycles du sommeil. Pour faire simple, le CBD a tendance à réguler des fonctions biologiquesconnexes comme l’appétit, l’humeur, ce qui va prédéterminer les conditions / besoins en repos.

Enfin, chez les personnes souffrant de fibromyalgie ou de douleurs neuropathiques qui suscitent des troubles de sommeil, les effets antalgiques du CBD dans certains types d’affections, douleurs inflammatoires, nerveuses, neuropathiques vont permettre de calmer le système nerveux et d’aider un retour au sommeil. En agissant globalement sur l’ensemble du système nerveux, le Cannabidiol favorise la relaxation physique et psychique, plus propice à des cycles de repos classiques.

CBD, mélatonine et cycles de sommeil

La mélatonine, vue plus haut, est une hormone sécrétée par l’épiphyse, une glande située au centre du cerveau.

Cette glande réagit aux cycles jour-nuit. Dès que la nuit tombe, le taux de mélatonine a tendance à grimper. Dans de nombreux troubles du sommeil, on observe des dysfonctionnements au niveau de l’épiphyse et un taux de mélatonine insuffisant ou déclenché au mauvais moment. De fait, notre corps ne reconnaît plus le rythme « traditionnel ».

En combinant les effets relaxants et déstressants du CBD à la mélatonine, cela favorise un retour rapide vers des cycles de sommeil normaux. La formule Meladol de Cibdol contient 75 mg de CBD sous forme liposomale, et 45 mg de mélatonine.

CBS vs Traitements classiques

En lui-même, le CBD ne peut être considéré comme un traitement et ne remplace aucunement les prescriptions d’un médecin pour les troubles du sommeil. Si vous souhaitez en discuter avec votre médecin, consultez cet article avant votre rendez-vous : Parler de CBD à votre médecin.

Toutefois, le CBD, à travers les prises sublinguales d’huile de CBD par exemple peut être utilisé en complément en veillant aux non interférences avec votre traitement : En savoir plus sur CBD et interactions médicamenteuses.

Contrairement aux somnifères, le CBD offre une alternative globale et s’attachant à agir sur les causes des troubles du sommeil. Ne pouvant / voulant plus supporter les effets secondaires des sédatifs et benzodiazépine, de plus en plus de personnes avec des troubles du sommeil, dont insomnie, se tournent donc vers des approches plus naturelles, plus ciblées.

Le CBD, permet d’agir directement sur certaines des causes courantes des troubles du sommeil. Aussi, le CBD renforce les cellules de notre organisme et leur permet de mieux se régénérer. (En savoir plus) De fait, si le Cannabidiol est connu pour ses effets calmants, il favorise également une énergie retrouvée. Le CBD est aussi un antioxydant qui encourage une sensation d’éveil, ce qui est l’antithèse de ce que l’on observe avec les somnifères par exemple.

FAQ SUR CBD ET SOMMEIL

Est-ce que le CBD aide à dormir ?

Le CBD a des effets relaxants et anxiolytiques. Il favorise le sommeil et aide à lutter contre les insomnies, particulièrement lorsque celles-ci sont provoquées par l’anxiété et le stress.

Quand prendre du CBD pour dormir ?

Le meilleur moment pour prendre de l’huile de CBD (cannabidiol) pour lutter contre les troubles du sommeil n’est pas juste avant de dormir mais plutôt 2 à 3 heures avant le coucher.

Quelle huile de CBD pour dormir ?

Toutes les huiles CBD sont a priori efficaces pour favoriser le sommeil mais la concentration en CBD et la qualité de l’huile sont déterminants. Il existe aussi des formules spéciales au CBD et à la mélatonine. Pour trouver l’huile CBD qui vous convient en fonction de votre profil, vous pouvez utiliser notre calculateur de dosage de CBD personnalisé.

Pour conclure,

Bien dormir est de plus en plus difficile pour le commun des mortels et un véritable challenge pour de nombreuses personnes qui souffrent d’insomnie, d’hypersomnie, de parasomnie ou encore de troubles du rythme circadien. Aujourd’hui, les traitements existants pour les troubles du sommeil traitent le problème et non les causes, en provoquant de nombreux effets secondaires.

Le CBD apparait comme un complément pertinent car il est capable de jouer sur certaines des causes des troubles du sommeil, offre une approche plus globale et ne provoque pas d’effets secondaires comparables aux traitements classiques. Il est également possible de combiner les effets du CBD à ceux de la mélatonine, l’hormone du sommeil. Enfin, si vous avez des doutes quant à la consommation de CBD et votre traitement actuel n’hésitez pas à évoquer le sujet avec votre médecin ou à nous contacter directement sur le chat.

logo cbdissimo

Article rédigé par la Team Cbdissimo, toujours à l’écoute des dernières avancées sur le cannabis médical et ses applications.